Développeur informatique
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Développeur informatique

Comprendre le métier

Developpeur

Le métier de développeur s’exerce autant dans le domaine de l’informatique de gestion et que dans celui de l’informatique industrielle. L’informatique de gestion regroupe les activités destinées à développer des applications informatiques utilisées par les services fonctionnels de l’entreprise : comptabilité, ressources humaines, finance, commercial, gestion des stocks, logistique… L’internet constitue une sphère particulière, où les informaticiens sont vite spécialisés.

L’informatique industrielle, quant à elle, regroupe les activités de développement de logiciels et d’applications destinées à la recherche scientifique (modélisation des phénomènes naturels, calcul de résistance des matériaux…), à la production industrielle (robots des chaînes d’assemblage, système embarqué d’avion…), aux améliorations techniques de produits existants (technologies internet, son, image, géolocalisation, liaison satellite, bluetooth, wi-fi intégrées aux téléphones portables par exemple).Lire la suite ...

La mission du développeur, qu’il soit technicien ou ingénieur, est de concevoir, réaliser ou modifier des logiciels répondant aux exigences des utilisateurs. Il peut participer à l’ensemble des phases du projet : analyse des besoins, développement, tests et essais, réalisation des notices techniques, assemblage, livraison et maintenance.

Lors de la phase de conception, le développeur étudie en premier lieu les besoins des clients. En conséquence, il imagine la meilleure solution technique et détermine les étapes de fonctionnement du programme. Il formalise les spécificités techniques et fonctionnelles dans un cahier des charges et créée éventuellement un prototype. Il doit intégrer les contraintes liées à la sécurité des systèmes d’informations, et suivre les standards en vigueur dans le contexte d’usage de l’application.

Le développement, c’est-à-dire la production de lignes de code reste le cœur de l’activité. Le développeur affecté à un projet est chargé d’écrire tout ou partie d’un programme en suivant le cahier des charges. Comme un objet industriel, il paramètre les composants, réalise des modules, assemble les éléments. Pour ce faire, il emploie un langage informatique. Parmi les plus courants on trouve les langages C, C++, C#, Cobol, Forlan, Java, JEE, PHP, SQL, XML…Il documente son travail avec les éléments de description nécessaires à d’autres développeurs qui effectueront la maintenance ou l’évolution du logiciel.

Une phase de test avant la livraison est incontournable. Le développeur doit effectuer les essais pour vérifier la bonne marche des fonctionnalités du logiciel. Il détecte les éventuelles erreurs et réalise les dernières corrections et ajustements : c’est la phase de recette qui se termine par l’acceptation par le client du logiciel, si la réalisation est conforme aux exigences exprimées dans le cahier des charges.

La rédaction de la documentation technique à destination des clients peut entrer dans les attributions du développeur. Il peut informer sur l’installation et l’emploi du logiciel, voire former les utilisateurs.

Le logiciel est ensuite livré. Le développeur doit intégrer le produit dans le contexte d’usage du client. La mission du développeur se poursuit parfois après la mise en service. Pour assurer le bon fonctionnement du produit, le développeur doit parfois effectuer la maintenance corrective ou évolutive.

En outre, le développeur exerce quelques activités périphériques. Il se doit tout d’abord d’assurer une veille technologique. Il collabore avec les concepteurs graphiques et les ergonomes. Enfin, il peut participer à définir la finalité du produit avec les commerciaux.

Le métier de développeur est également connu sous le nom de : Analyste-programmeur ; Réalisateur en informatique ; Analyste fonctionnel ; Analyste réalisateur ; Programmer ; Ingénieur logiciel, Ingénieur d’études logiciel, Développeur, Ingénieur études développement, Ingénieur concepteur/réalisateur Informaticien d'étude , Analyste informatique ; Concepteur informatique ; Informaticien d'application ; Informaticien de développement ; Ingénieur informaticien ; Ingénieur développeur ; Ingénieur analyste/développeur ; Développeur informatique ; Développeur junior ; Développeur ASP; Développeur Java ; Web développeur ; Développeur open source ; Développeur actionscripts ; Développeur système Développeur ; Analyste programmeur informatique

Quel serait mon environnement de travail ?

Les employeurs sont multiples : SSII (société de services en ingénierie informatique), société d’édition de logiciel ou dans une entreprise utilisatrice. Le contexte de travail varie fortement selon les cas. De même, le domaine d’application, informatique de gestion ou informatique industrielle, module l’activité. Banque, assurance, télécommunications, transport, aéronautique… sont tous des secteurs concernés par le développement informatique. Enfin, plus un service est petit, plus on exige une grande polyvalence.

Dans une SSII, le développeur est envoyé en mission successivement chez plusieurs clients où il travaille sur plusieurs projets. Il peut être employé dans le cadre d’un contrat de régie ou de forfait. Dans tous les cas, les contacts avec le client sont déterminants. Les sociétés de service sont souvent spécialisées par domaine technique ou par secteur d’activité.

Chez un éditeur de logiciel, le contexte de travail est généralement plus stable et le développeur doit prendre en compte les besoins de plusieurs clients, formalisés dans le plan de développement du produit logiciel.

Enfin dans une entreprise utilisatrice industrielle ou non, le développeur travaille en interne, sur des missions du même type qu’une SSII ou un éditeur de logiciel selon les cas.

En équipe dans un bureau. Le développeur travaille évidemment le plus souvent dans un bureau avec un ordinateur. Les horaires sont généralement réguliers mais on observe des pics d’activité en début et en fin de projet. Le développeur est intégré le plus souvent à une équipe, dont la taille est fonction de l’importance du projet. Il suit les directives d’un chef de projet et est encadré par un développeur sénior, qui relit son code, lui apporte support et le fait progresser dans les techniques de génie logiciel.

Le marché de l’emploi est très dynamique dans cette profession. Il s’agit d’un métier hautement qualifié, majoritairement masculin et jeune, qui connaît une mobilité importante. Il faut noter que l’informatique de gestion recrute le plus.

Ai-je les compétences nécessaires ?

Si vous démontrez les qualités de rigueur, d’organisation, de méthode, ce métier peut vous correspondre.

La connaissance précise et à jour des concepts des principaux langages informatiques et des logiciels généralistes est un plus.

Savoir s’adapter rapidement que ce soit à un nouveau langage informatique, à un nouveau projet ou à un nouveau client, être rapide et fiable dans l’exécution, ces qualités seront très appréciées des recruteurs.

Comment accéder à ce métier ?

Pour accéder à un poste dans le domaine de l’informatique industrielle, le développeur doit avoir suivi un cursus spécialisé. Pour l’informatique de gestion, les voies d’accès sont plus nombreuses.

Le métier de développeur est accessible dès le Bac+2. Les diplômes alors nécessaires sont : DUT informatique, BTS informatique de gestion, BTS informatique et réseaux pour l'industrie et les services techniques. Avec un tel diplôme, le développeur peut intégrer une entreprise au poste d’analyste-programmeur.

Le niveau Bac+3 est représenté par les diplômes MIAGE (Méthodes informatiques appliquées à la gestion). Les licences professionnelles délivrées par l’université permettent de se spécialiser dans un secteur ou un autre : Licence Pro Sciences, technologies, santé systèmes informatiques et logiciels, Licence Pro Systèmes informatiques et logiciels analyste-concepteur par exemple.

Les diplômes de niveau Bac+5, et au premier chef les diplômes d’ingénieurs donnent la certitude d’accéder au poste et permettent une évolution future dans le métier. Les diplômes des écoles ENST Brest, ENSSAT Lannion, UTC Compiègne, 3IL Limoges, ENSIMAG Grenoble jouissent d’une très bonne réputation auprès des recruteurs.

Enfin, les stages de fin d’études sont le meilleur moyen d’intégrer une entreprise.

En savoir plus sur les formations

INRIA Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique www.inria.fr

CNAM CEDRIC : Centre d’Etude et de Recherche en Informatique du CNAM CMSL : Centre d’Etude pour la Maîtrise des Systèmes et du Logiciel ENJMIN : Ecole Nationale du Jeu et des Medias Interactifs Numériques IIE : Institut Informatique d’Entreprise EICnam : Ecole d’ingénieurs du CNAM www.cnam.fr

Les pros passionnés ont ici la parole !

« Les maths au service des banques » Grégory, 23 ans, développeur informaticien

Grégory a une passion : les maths ! Après un bac scientifique, il intègre une école d’ingénieurs et se spécialise en informatique. « J’ai suivi ma dernière année à Vienne pour pratiquer mon allemand. En plus, l’université était réputée pour sa formation en mathématiques appliquées à la finance, spécialité que j’avais envie de découvrir. » Grégory est séduit.

Lire la suite...Imagine ton futur

Comment évoluer à partir de ce métier ?

Au niveau de diplôme et à l’expérience correspondent plusieurs échelons dans la profession de développeur. L’expérience constitue un vrai levier pour l’évolution.

En entrant dans le métier avec un Bac+2, le jeune diplômé accède au grade d’intégrateur ou d’analyste-programmeur. Son travail consiste à l’exécution de travaux dont les méthodes sont déjà définies.

Avec un niveau de diplôme Bac+5, ou quelques années d’expérience, le développeur atteint le grade d’ingénieur d’études ou d’ingénieur de développement. Outre des travaux d’exécution, il maîtrise une technique et prend des consignes générales quant à son travail. Il réalise des travaux de conception.

Enfin, le chef de projet maîtrise parfaitement l’ensemble des techniques, coordonne l’activité d’une équipe et est chargé de mener à bien un projet du début à la fin.

A quels organismes m'adresser pour en savoir plus ?

Organisations professionnelles

Syntec, chambre syndicale des SSII www.syntec-informatique.fr

AFDEL Association Française Des Editeurs de Logiciels www.afdel.fr

ASS2L Association des Sociétés de Services en Logiciels Libres www.ass2l.org

CIGREF Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises www.cigref.fr

Quels sites consulter pour en savoir plus ?

Pass Informatique www.passinformatique.com

01 Informatique www.01net.com

Quels ouvrages consulter sur ce métier ?

Banque & Informatique Edition : Bi magazine, revue bimensuelle www.bimagazine.com

Distributique Edition : IDG Communication France, revue hebdomadaire www.distributique.com

Linux magazine France Edition : Diamond editions, revue mensuelle www.linuxmag-france.org

Le Monde informatique Edition : IDG Communication, revue hebdomadaire www.lemondeinformatique.fr

Dernières offres d'emploi Développeur informatique

Toutes les offres Développeur informatique