Architecte informatique
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Architecte informatique

Comprendre le métier

architect informatique

Par analogie avec le secteur du Bâtiment, l’architecte conçoit la structure générale d’un système complexe intégrant plusieurs éléments. D’après les attentes des utilisateurs, il établit le plan de la structure et en suit la construction.

Concevoir des structures diverses. Il peut s’agir d’un système d’information dans son ensemble, l’architecte est alors dénommé architecte en système d’information ou urbaniste informatique. Lire la suite ...

Sa tâche consiste à modéliser, définir les composants du système d’information (SI) et préciser leurs interactions. Il peut s’agir d’une application ou d’une structure web, on l’appellera alors architecte technique. Enfin, l’architecte réseau télécoms dessine le réseau de télécommunications, intégrant la téléphonie, la messagerie électronique, l’intranet... La méthode de travail est sensiblement identique, qu’il s’agisse d’un urbaniste, d’un architecte technique ou d’un architecte réseau télécoms.

Analyser les besoins ou étudier le système existant est la tâche première de l’architecte. Pour un système d’information, il détermine les besoins en termes de matériels, logiciels, réseaux etc… Il doit bien connaître les métiers de l’entreprise, la stratégie de développement. Pour la création d’un réseau télécoms, il fait le bilan des communications entre les employés, entre les services de l’entreprise. Il diagnostique la nature, le volume, les fonctionnalités du réseau télécoms. Pour un logiciel, il traduit les fonctions nécessaires aux utilisateurs en commandes techniques du futur logiciel. Dans le cas où un réseau ou un SI préexiste, l’architecte cherche à optimiser la structure après avoir audité la performance, éliminer les dysfonctionnements, intégrer les besoins futurs.

L’architecte conçoit ou adapte la structure à partir du cahier des charges. Il définit la configuration générale du réseau (en boucle, en étoile), du SI, du logiciel. La détermination des normes et des procédures d’un côté et la définition du contour des parties (sous-systèmes et composants) de l’autre font partie des attributions de l’architecte. Les cahiers d’infrastructure technique et logicielle, le dossier de conception du logiciel selon les cas sont rédigés, ils doivent servir à l’équipe de développeurs qui va construire le système, le réseau ou le SI. Enfin l’architecte évalue l’impact des solutions techniques sur le système actuel. Les aspect financiers du projet ne sont pas étrangers à l’architecte qui préconise une solution en fonction du budget alloué.

Superviser les équipes de développement. L’architecte intervient également au moment de la construction du produit informatique. Il assiste, conseille, voire dirige les développeurs en lien avec le chef de projet. Il est parfois amené à gérer comme un maître d’œuvre l’avancement des travaux : planning des équipes, prévision des budgets… Il s’assure que la documentation technique et les notices utilisateurs sont rédigées. En permanence, il contrôle que les développements correspondent bien aux préconisations du dossier de conception.

Activités périphériques. Devant sans cesse se tenir informé des innovations technologiques, son activité comprend une part de veille. Il s’inspire des meilleures pratiques, il recueille les informations relevant de son environnement. Par ailleurs, il est mis à contribution dans la gestion des appels d’offre : à partir des souhaits exprimés par l’émetteur, l’architecte imagine des solutions techniques, évalue le coût et en estime la faisabilité.

Le métier d'architecte informatique est également connu sous le nom de : Urbaniste informatique : concepteur du SI (système informatique), architecte fonctionnel, Architecte des systèmes d'information, Urbaniste des systèmes d'information Architecte réseau télécoms : concepteur réseau, architecte du réseau de télécommunications architecte technique : Architecte logiciel, chef de groupe d'études, Architecte applicatif

Quel serait mon environnement de travail ?

Les employeurs. Les urbanistes informatiques sont recrutés à la fois dans les entreprises du secteur informatique (sociétés de services en ingénierie informatique (SSII), éditeurs de logiciels et cabinets-conseils) et dans les grandes entreprises utilisatrices. Ce poste est particulièrement présent dans les secteurs des télécoms, de la banque, la grande distribution, l’automobile, les grandes administrations. Les architectes techniques et les architectes réseaux, quant à eux, sont employés principalement dans les entreprises du secteur informatique ou des télécoms.

Relations de travail. Rattaché hiérarchiquement au Directeur des systèmes d’information, au Directeur des études ou au Directeur technique, l’urbaniste en SI travaille en collaboration avec les chefs de projet, les consultants, le service exploitation et le service sécurité informatique. L’architecte technique et l’architecte réseau télécoms exercent sous la responsabilité du Directeur des études ou du Directeur technique, en collaboration avec le chef de projet et les développeurs.

L'environnement de travail, comme dans la plupart des emplois liés à l'informatique, comprend un bureau et un ordinateur. L’emploi d’urbaniste informatique demande une grande disponibilité en raison des réunions et des déplacements.

Architecte est un profil très recherché à la fois des sociétés du secteur de l’informatique et des grandes entreprises consommatrices d’informatique. Le marché de l’emploi est très fluide, c’est un métier porteur du secteur de l’informatique.

Ai-je les compétences nécessaires ?

Des compétences techniques vous sont absolument nécessaires. Posséder une grande expérience et savoir évoluer avec les technologies sont indispensables à l’exercice de cette profession.

Au compte des qualités personnelles, vous devez faire preuve d’un esprit rigoureux et méthodique. Des capacités d’analyse et de synthèse sont requises pour disposer d’une vision globale du secteur, de l’entreprise et de la structure informatique.

Les capacités relationnelles sont aussi essentielles à la profession. Vous devrez être à l’écoute des utilisateurs, avoir le sens du travail en équipe et être capable de défendre son projet.

Comment accéder à ce métier ?

L’expérience avant tout. Des formations existent dans le domaine, mais elles sont loin d’être suffisantes pour entrer directement dans la profession. Une expérience de 5 à 10 ans dans le développement est incontournable. Si cette expérience est diversifiée en terme de secteur et de tâches, c’est un atout certain.

Une formation initiale de haut niveau est demandé, le Bac+5 en informatique est la norme dans la profession. Le bagage préalable de l’urbaniste en SI est un DEA, DESS, DRT ou magistère.

De nombreuses universités proposent des Master pro spécialisés dans l’informatique de gestion et les systèmes d’information. On peut citer à titre d’exemple dans le domaine des SI : Le Master Pro Agilité des systèmes d’information à Paris X, le Master Pro Architecture des systèmes d’information et de communication à Toulouse I et III, le Master Pro Génie mathématique et informatique, systèmes d’information et réseaux à Tours, le Master Pro Management des technologies de l’information et de la décision à Montpellier II.

Dans le domaine de l’architecture réseaux, le choix est aussi vaste. Plusieurs universités dans toute la France offrent ces diplômes, comme Les Master Pro Architecture de systèmes en réseaux à Evry, Ingénierie des réseaux à Rennes I, Ingénierie des réseaux, communications mobiles et sécurité à Valenciennes et Ingénierie des réseaux et des systèmes à Versailles.

Plusieurs écoles d’ingénieurs se sont spécialisées dans la formation en informatique : Ecole nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées de Grenoble (ENSIMAG), Telecom Paris, Ecole nationale supérieure des télécommunications à Paris, (Telecom Sud Paris) à Evry, Ecole nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications (ENSEEIHT) à Toulouse, Ecole nationale supérieure d’électronique, informatique et radiocommunications (ENSEIRB) de Bordeaux.

En savoir plus sur les formations

Réseau des écoles supérieures d’informatique www.reseaucs2i.org

FESIC Fédération d'Ecoles Supérieures d'Ingénieurs et de Cadres www.fesic.org

Comment évoluer à partir de ce métier ?

Fort de son expérience professionnelle qui lui procure une vision globale de l’entreprise, l’urbaniste informatique peut choisir de s’orienter vers le management. Il peut évoluer vers des postes de Responsable des systèmes d’information, Responsable de site, ou encore Consultant en organisation.

L’architecte technique peut choisir la voie du management, et administrer d’une équipe d’architectes. L’expertise ou le conseil sont des possibilités qui lui sont offertes.

Prendre la responsabilité de réseaux de plus en plus complexes permet à l’architecte réseau d’acquérir une grande technicité. Il peut dès lors atteindre un haut niveau de responsabilité : Directeur réseau ou Directeur des systèmes d’information. Il peut choisir aussi la voie commerciale.

Quels sites consulter pour en savoir plus ?

Syntec, chambre syndicale des SSII www.syntec-informatique.fr

AFDEL Association Française Des Editeurs de Logiciels www.afdel.fr

FESIC Fédération d'Ecoles Supérieures d'Ingénieurs et de Cadres www.fesic.org

ASS2L Association des Sociétés de Services en Logiciels Libres www.ass2l.org

CIGREF Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises www.cigref.fr

Pass Informatique www.passinformatique.com

Quels ouvrages consulter sur ce métier ?

01 Informatique Edition : groupe Tests, revue hebdomadaire www.01net.com

Réseaux et Télécoms (mensuel) Edition : IDG Communication, revue mensuelle www.reseaux-telecoms.net

Linux magazine France Edition : Diamond editions, revue mensuelle www.linuxmag-france.org

Le Monde informatique Edition : IDG Communication, revue hebdomadaire www.lemondeinformatique.fr

Dernières offres d'emploi Architecte informatique

Toutes les offres Architecte informatique