Carreleur
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Carreleur

Comprendre le métier

Carreleur.jpg

Le métier de carreleur se retrouve principalement dans l’industrie du Bâtiment, activité de construction d’édifices des plus variés, publics et privés, particuliers et collectifs, tels que les habitations, écoles, magasins, bâtiments sportifs, usines.

Pour protéger et décorer les murs et les sols, le carreleur intervient durant la phase dite de Second Œuvre dans le cadre de l’aménagement et des finitions de la construction.

Sa tâche principale consiste à revêtir les murs et les sols de tous types de constructions avec des matériaux très variés : faïences, grès cérame ou émaillé, pierres, marbre, ardoise, céramique, porcelaine, pierre naturelle, pâte de verre ou même plastique.Lire la suite ...

Effectuer les relevés nécessaires à la pose (niveaux, équerrages, côtes…) et tracer les repères qui permettent le bon alignement des carreaux sont les étapes préalables. Le carreleur doit également préparer le sol ou le mur par une chape de ciment et s’assurer de la planéité des surfaces.

La mise en oeuvre des carreaux, est effectué suivant différentes techniques telles que: pose scellée, collée ou par fixation mécanique. Ensuite, le carreleur réalise les joints de couleur blanche, grise ou teintée. La finition exige de nettoyer le carrelage.

Façades, piscines, salles de bains et cuisines… sont des terrains classiques d’intervention pour le carreleur, qui effectue un travail à la fois technique et décoratif. En effet, jouant de l’agencement, de la pose droite ou diagonale, des matériaux et des couleurs, de l’emploi de frises, cabochons et listels, le carreleur renforce l’esthétique de l’ouvrage.

Le métier de carreleur est également connu sous le nom de : Poseur de revêtements rigides , Carreleur-faïencier, Carreleur mosaïste, Dalleur, Enduiseur de sols en matières synthétiques.

Quel serait mon environnement de travail ?

Le carreleur exerce en collaboration avec les autres ouvriers du chantier : plâtrier, solier moquettiste, menuisier… L’équipe est plus ou moins étoffée selon l’importance de l’ouvrage.

Il réalise sa tâche sous les ordres de son chef d’équipe qui lui remet des instructions oralement ou sous forme de dessins.

Les lieux d’intervention du carreleur sont variés : en intérieur et extérieur, en neuf et en rénovation, dans tous les types de locaux. Même si le carreleur peut se retrouver en extérieur, sur un échafaudage pour revêtir les murs d’une façade ou d’une fresque murale, la plupart du temps, il officie à l’intérieur des bâtiments.

De nombreux déplacements : Le lieu de travail varie en fonction des chantiers et le professionnel doit parfois effectuer des déplacements assez importants. Les horaires de travail sont réguliers et plutôt matinaux, tandis que les délais de livraison serrés obligent à une efficacité accrue.

Les débouchés sont assurés quelle que soit la taille de la société, entreprise familiale, artisanale travaillant sur des chantiers de particuliers ou grand groupe du BTP, exerçant des travaux d’envergure (hôpital, métro…). C’est donc un métier porteur dans le secteur du BTP.

Avec 30% des effectifs de moins de 30 ans, le métier de carreleur se situe dans la moyenne des ouvriers du Bâtiment.

Ai-je les compétences nécessaires ?

Les chefs d'entreprise recherchent avant tout des collaborateurs qualifiés, avec des compétences techniques, capables de travailler en équipe, d'être autonomes et d'établir de bonnes relations avec les clients.

La technicité et la précision sont des qualités appréciées. Car la prise des mesures et la pose des carreaux vous demandera une certaine dextérité.

Si on vous trouve imaginatif, c’est un point positif pour ce métier. L’agencement, le choix des motifs et des matières demande de la créativité. En tant que carreleur, avec une bonne connaissance de votre art, vous pourrez conseiller vos clients selon l’usage de la pièce et leurs goûts personnels.

Comment accéder à ce métier ?

Même si la « formation sur le tas » est toujours possible dans ce secteur, des diplômes nationaux sont recommandés pour l’entrée dans la profession.

Le CAP carreleur mosaïste (Certificat d’aptitudes professionnelles) est la première voie d’accès en alternance et permet d’atteindre le grade d’ouvrier professionnel. Des formations complémentaires existent au même niveau : autre CAP, BEP finition (Brevet d’Etudes Professionnelles).

Le BP carrelage-mosaïque (Brevet professionnel), accès au grade de compagnon professionnel, puis le Bac Pro Aménagement et Finition et le BTS Aménagement et Finition (Brevet de Technicien Supérieur) permettent la progression jusqu’au niveau Bac+2.

Pour se perfectionner, le carreleur pourra se former dans les domaines suivants : mise en œuvre de carrelages à l’ancienne, mise en œuvre de carrelages sur trame (mosaïques et pâte de verre), pose de pierre et marbre, pose de sous couches isolantes…

En savoir plus sur les formations :

Les CAP du BTP www.cap-btp.com

CCCA (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du BTP) www.ccca-btp.fr

FAF.SAB (Fonds d’assurance formation des salariés de l’artisanat du BTP) www.faf-sab.com

Les pros passionnés ont ici la parole !

Frédéric, 21 ans, carreleur

Frédéric fait partie des 43 finalistes des Olympiades des Métiers, le plus grand concours de métiers au monde. En novembre 2007, il ira défendre les couleurs de la France au Japon.

Pourquoi avoir choisi de participer au concours ?

Dans mon école, j’ai assisté à l’entraînement d’un élève pour le concours. Cela m’a donné envie. Et comme c’est mon professeur qui l’entraîne, il a pu me donner toutes les informations. Ensuite, il m’a fait passer des tests de rapidité, de précision, de qualité et s’est intéressé à mon attitude face aux épreuves. Mon profil correspondait : je me suis donc inscrit...

Lire la suite...Imagine ton futur

Comment évoluer à partir de ce métier ?

Plusieurs niveaux de qualification correspondent à plusieurs degrés de technicité et de responsabilité sur le chantier. Le niveau d’études à l’entrée dans le métier, l’expérience et d’éventuelles formations complémentaires en cours d’exercice permettent au carreleur de gravir ces échelons.

L'ouvrier d'exécution suit des consignes dans la réalisation de travaux simples.

S’appuyant sur la connaissance des techniques basiques de son métier, l’ouvrier professionnel effectue des travaux habituels et peut être amené à prendre certaines initiatives.

Le compagnon professionnel bénéficie d’une autonomie certaine pour exécuter des travaux délicats. Il peut participer à la formation des jeunes.

L’encadrement de cette équipe incombe au maître-ouvrier. Celui-ci maîtrise parfaitement l’ensemble des techniques du métier, peut réaliser des travaux complexes et sait animer l’équipe d’ouvriers.

Maîtriser les techniques de plusieurs métiers du bâtiment permet d’avoir une vision globale de la construction et d’évoluer vers des postes à responsabilités. La progression hiérarchique conduit aux postes de chef de chantier, qui occupe parfois également la fonction de métreur, puis conducteur de travaux.

Après quelques années d'expérience, le carreleur peut également envisager de s'installer à son compte, après avoir acquis des bases en comptabilité et en gestion.

Quels sont les métiers proches accessibles ?

Maçon.

A quels organismes m'adresser pour en savoir plus ?

Organisations professionnelles

FFB Fédération française du bâtiment www.ffbatiment.fr

CAPEB Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment www.capeb.fr

FNSCOP Fédération nationale des SCOP du bâtiment et des travaux publics www.scopbtp.org

Le compagnonnage

AOCDTF Association ouvrière des compagnons du devoir du Tour de France www.compagnons-du-devoir.com

FNCMB Fédération nationale compagnonnique des métiers du bâtiment www.compagnons.org

Quels sites consulter pour en savoir plus ?

Métiers du BTP – Observatoire des métiers et des qualifications www.metiers-btp.fr

Un avenir solide www.unavenirsolide.com

Le Bâtiment, édité par la FFB www.lebatiment.fr

La cité de la construction www.lacitedelaconstruction.com

Quels ouvrages consulter sur ce métier ?

Parcours : Architecture, urbanisme et BTP, Edition : ONISEP, Marne-la-Vallée, 2006

Voie pro : Construire, aménager, rénover Edition : ONISEP, Marne-la-Vallée, 2004

Dernières offres d'emploi Carreleur

Toutes les offres Carreleur