Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Comment parler le langage du recruteur ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Comment parler le langage du recruteur ?

Comment parler le langage du recruteur ?

22 Avril 2021

Lorsqu’un recruteur prend connaissance d’un nouveau CV, les premières secondes de lecture sont déterminantes. Pour une même offre, les équipes RH reçoivent des dizaines voire parfois des centaines de candidatures. Un CV qui ne remplit pas les attentes au premier coup d’œil sera donc immédiatement mis de côté. Pour maximiser vos chances de passer cette étape cruciale, découvrez comment parler le langage des recruteurs et décrochez un entretien.



Soyez (très) clair


Pour faire bonne impression, votre CV doit être aéré, bien organisé et pas trop chargé. Le recruteur doit pouvoir trouver rapidement toutes les informations dont il a besoin. 

Ne cherchez pas à faire dans l’originalité : utilisez une structure linéaire avec des espaces pour délimiter les différentes parties. Choisissez une police de caractères unique et des couleurs neutres pour que votre CV soit homogène, clair et tienne sur une page

Même chose pour le contenu, vos phrases doivent être courtes et simplement construites. Bien sûr, il ne doit y avoir aucune faute d’orthographe. Pour cela, faites-vous aider par un.e proche pour une relecture indispensable ! Enregistrez votre CV en format PDF pour éviter des problèmes d’affichage et nommez correctement le fichier (prénom.nom.poste.pdf).



Mettez en avant les compétences recherchées 


Le CV sert à montrer que vous avez le savoir-faire et le savoir-être requis pour occuper le poste pour lequel vous candidatez. 

Mettez pour cela en avant les qualités recherchées par le recruteur en vous alignant le plus possible avec celles mentionnées dans l’offre d’emploi. 

Vous avez forcément par le passé développé des compétences qui sont très utiles pour le poste visé. 

Détaillez les missions pour chaque poste occupé précédemment afin qu’apparaissent dans votre CV les compétences correspondant à la fiche de poste. 

L’idée n’est pas d’embellir ou d’en faire trop, mais d’aider le recruteur à se projeter en lui montrant toutes les similitudes dans votre parcours avec les besoins du poste

N’hésitez pas non plus à ajouter en titre de votre CV le poste que vous visez. 



Chiffrez vos réalisations


Montrer que vous avez les compétences recherchées est une chose, encore faut-il pouvoir le prouver !  

Utiliser des données chiffrées est un très bon moyen de démontrer ce que vous avancez, si bien sûr ces informations ne sont pas confidentielles. 

Vous avez répondu à « x » nombre de requêtes client par mois, mené à bien « x » projets, grâce à vous le chiffre d’affaires a augmenté de « x » % ; ces informations sont très appréciées par les recruteurs. 

Les certifications sont également un bon moyen de mesurer vos réalisations. Privilégiez les plus connues comme le TOEFL ou le TOEIC pour les langues par exemple.



Allez à l’essentiel pour avoir de l’impact


Pour faciliter l’accès aux informations importantes de votre CV, il peut être utile d’ajouter une partie compétences qui regroupe tous vos points forts en un coup d’œil

Cet encart est l’occasion de lister vos expertises, vos aptitudes techniques, les logiciels que vous maîtrisez et votre savoir-être comme l’adaptabilité, la gestion du temps ou encore la créativité. Ne dépassez pas 10 compétences. 

De manière générale, il est recommandé d’utiliser des verbes d’action dans votre CV, pour montrer votre dynamisme


Préférez dire par exemple « créer », « analyser », « animer » plutôt que « en charge de » ou « responsable de ».