Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Télétravail : y’a-t-il des risques pour la santé ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Télétravail : y’a-t-il des risques pour la santé ?

Télétravail : y’a-t-il des risques pour la santé ?

02 Mars 2021

Depuis le premier confinement, le télétravail est devenu, pour de nombreuses entreprises, la solution idéale pour protéger leurs salariés, limiter la propagation du virus et permettre la continuité de leur activité professionnelle. Selon l’enquête Flash ANDRH, 95% des organisations ont eu recours au télétravail. Cependant, dans certaines organisations, cette pratique a été mise en place à la hâte, sans prendre en compte les risques et les tensions possibles. 


Si le télétravail possède de nombreux avantages pour l’employé comme pour l’employeur (meilleur équilibre vie privée et vie professionnelle, flexibilité, fin des problèmes de transports, réduction des dépenses, etc.), sa généralisation peut entraîner des risques importants pour le salarié, et notamment les personnes les plus fragiles ou isolées.


Quels sont les risques psychosociaux du télétravail ?

Les risques psychosociaux (ou RPS) ont un impact négatif sur la santé physique et mentale des salariés. Ces risques peuvent être provoqués par l’activité professionnelle, l’organisation et les conditions de travail ainsi que les relations de travail.


Dans le cas du télétravail, les principaux risques psychosociaux sont :

  • Le stress : les télétravailleurs ont l’impression qu’ils n’ont pas les capacités ni les ressources nécessaires pour répondre aux exigences de leur activité professionnelle. 

  • L’isolement : seuls et isolés chez eux, les salariés perdent le sentiment d’appartenance à l’entreprise et se sentent exclus.

  • Le harcèlement psychologique : protégées par la distance, certaines personnes se permettent des comportements qu’elles n’oseraient pas adopter en face-à-face (demander de réaliser des missions supplémentaires hors horaires, etc.).

  • L’épuisement professionnel : le télétravailleur est trop investi dans son travail et rencontre des difficultés à se déconnecter, ce qui empiète sur sa vie personnelle.


Les risques psychosociaux peuvent être causés par une surcharge de travail ou des objectifs difficilement réalisables ; un contrôle excessif des tâches de la part du manager ; l’insécurité de l’emploi (emploi en CDD ou emploi indépendant) ; l’absence de communication ou encore le manque de soutien de la direction ou des collègues.


Quel impact sur les télétravailleurs et l’entreprise ?

Les risques psychosociaux peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des télétravailleurs et provoquer un épuisement professionnel (ou burn out), des maladies cardiovasculaires, des troubles musculo-squelettiques (dus au manque d’exercice) et des troubles de la santé mentale (dépression, anxiété, tendances suicidaires, etc.).


Pour l’entreprise aussi, les risques psychosociaux ont un impact négatif pouvant se manifester par :

  • une hausse de l’absentéisme,

  • de mauvais résultats,

  • un fort turnover,

  • une baisse de la productivité,

  • une dégradation du climat social,

  • un taux d’accidents élevé,

  • etc.


Comment prévenir les risques pour la santé du télétravail ?

Pour commencer, il est essentiel de définir un cadre pour le télétravail, notamment en rédigeant une charte décrivant les règles de fonctionnement, les droits des salariés et les obligations de l’employeur.


Ensuite, l’employeur doit :

  • être à l’écoute de ses télétravailleurs et s’assurer qu’ils vont bien ;

  • communiquer régulièrement avec les employés en télétravail et les rassurer en les informant de la situation économique de l’entreprise, via des sessions live toutes les semaines ;

  • s’assurer qu’ils sont en contact fréquent avec leur équipe afin d’éviter qu’ils ne se sentent isolés ou exclus ;

  • sensibiliser et former les managers aux risques psychosociaux ;

  • définir des horaires de travail pour respecter l’équilibre vie privée et vie professionnelle des télétravailleurs, et leur rappeler qu’ils peuvent exercer leur droit à la déconnexion ;

  • organiser des cafés virtuels sans ordre du jour.


Les risques psychosociaux ne doivent pas être négligés par les employeurs car ils nuisent au bien-être et à la motivation des salariés en télétravail.