Géophysicien de l'industrie du pétrole
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Géophysicien de l'industrie du pétrole

Comprendre le métier

Géophysicien de l’industrie du pétrole

Au sein du département exploration/production, le géophysicien travaille en collaboration avec les géologues dans les projets d’exploitation pétrolière. Sa tâche principale est de détecter les zones contenant des hydrocarbures. Il contribue à déterminer la position des réservoirs, à mesurer leur profondeur, quantifier leur volume.

Le géophysicien, tout comme son collègue géologue, étudie la structure, la composition et l’évolution du sol et du sous-sol de la Terre. Sa spécificité est d’employer des méthodes empruntées à la science physique et aux mathématiques. Ainsi il effectue des mesures pour analyser la propagation des ondes (sismologie), le champ magnétique (géomagnétisme), le champ de pesanteur (gravimétrie)…Lire la suite ...

Selon l’avancement du projet, différents géophysiciens spécialisés interviennent. Les géophysiciens d’acquisition recherchent des gisements grâce aux données de sismique réflexion. Les géophysiciens de traitement utilisent les outils informatiques et d’autres méthodes de calcul pour organiser les informations collectées. Les géophysiciens d’interprétation et de synthèse intègrent les données d’une région prospectée. Enfin les géologues de gisement travaillent sur un champ déjà découvert.

Le géophysicien d’acquisition intervient lors de la prospection d’une zone. Il sonde le terrain d’après des relevés gravimétriques (champ gravitationnel) et des relevés magnétiques (champ magnétique). Puis la méthode la plus employée est la prospection sismique réflexion. Des vibreurs pneumatiques génèrent de faibles ébranlements du sous-sol. Les roches et les différentes couches du sous-sol renvoient l’onde avec une intensité et une direction propres à chacune d’elles. Des capteurs enregistrent ces données.

Le géophysicien d’interprétation et de synthèse analyse les données issues des campagnes de sismique réflexion. Il collabore avec les géologues d’interprétation et de synthèse. Il évalue les données, la nature des incertitudes et des risques. Il préconise le forage d’un ou plusieurs puits pour vérifier ses hypothèses.

Le géophysicien de traitement récupère les données issues de la technique de prospection sismique réflexion. A terre ou en mer, les données sont traitées directement sur le lieu d’acquisition.

Le géophysicien de gisement s’occupe de déterminer les dimensions et la forme du réservoir d’hydrocarbures (délinéation). Il intervient donc une fois que la découverte est établie. Il optimise la connaissance du champ et propose le forage d’autres puits pour améliorer le rendement.

Le géophysicien de recherche et développement cherche à améliorer les méthodes et les outils, à créer de nouvelles techniques pour l’exploration et la production de pétrole. Il peut ainsi proposer l’utilisation de nouveaux logiciels d’interprétation des données, de nouvelles méthodes de modélisation et d’imagerie etc…

Ce métier est également connu sous le nom de : Pétrophysicien ; géophysicien d’acquisition ; géophysicien de traitement ; géophysicien d’interprétation et de synthèse ; géologue de gisement

Quel serait mon environnement de travail ?

Les principaux employeurs des géophysiciens pétroliers sont les compagnies pétrolières, dont le champion français Total, les sociétés de service qui couvrent l’une ou l’autre des spécialités (les sociétés CGG, Schlumberger, Géoservices, Beicip…) et enfin les sociétés d’ingénierie et d’assistance, sous-traitants également (les sociétés Agilon, Georex…).

Expatriation. Le métier de géophysicien pétrolier s’exerce en alternance dans les bureaux et sur le terrain. L’exploration et la production des champs étant souvent à l’étranger, les géophysiciens peuvent s’expatrier au cours de leur carrière.

Sur le terrain. Sur une plateforme pétrolière ou dans un champ pétrolifère, le mode de vie et le rythme de travail sont très particuliers. Le travail s’effectue souvent en rotation, par exemple 1 mois sur place et 1 mois de récupération. Le géologue d’opérations est 24h/24 sur son lieu de travail, la vie est communautaire. Il faut résister au sommeil et résister au climat.

Les débouchés en géophysique ont longtemps été dépendants de la conjoncture, en particulier du prix du pétrole. La raréfaction des hydrocarbures et la montée du prix du baril jouent plutôt dans le sens de la valorisation des métiers du pétrole.

Ai-je les compétences nécessaires ?

Travailler dans l’industrie pétrolière implique une certaine mobilité professionnelle et surtout géographique. Les premières années de carrière se déroulant souvent à l’étranger.

Le travail en équipe, l’ouverture d’esprit sont des dispositions importantes pour exercer cette profession. Car la vie communautaire sur une plateforme pétrolière exige ces qualités.

Si vous avez des aptitudes à la communication et à la négociation, votre évolution vers des postes de gestion et de direction sera facilitée.

Comment accéder à ce métier ?

La formation de niveau Bac+5 en géologie est essentielle pour accéder au métier de géophysicien pétrolier. A la suite d’un parcours en sciences de la Terre, vous avez la possibilité de vous spécialiser en géophysique. Il est possible de réaliser un Master recherche ou un Master professionnel (ancien DEA et DESS) à la suite d’un parcours universitaire. Des écoles d’ingénieurs sont également spécialisées en géophysique : Ecole des Mines de Paris, Ecole nationale supérieure de géologie de Nancy (ENSG), Institut polytechnique Lasalle Beauvais (IGAL-ISAB), Ecole et observatoire des sciences de la terre de Strasbourg (EOST)…

Une formation complémentaire est indispensable pour être recruté par une compagnie pétrolière. Elle peut être effectuée à l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) à Rueil Malmaison. Réaliser une formation équivalente à l’étranger est un atout intéressant.

Une formation continue est souvent mise en place au sein des compagnies pétrolières et des bureaux d’études. Elle permet de mettre à jour ses connaissances tout au long de sa carrière.

En savoir plus sur les informations

Ecole des Mines www.ensmp.fr/Accueil

ENSG Ecole nationale supérieure de géologie http://www.ensg.inpl-nancy.fr

IGAL-ISAB Institut polytechnique Lasalle Beauvais http://www.lasalle-beauvais.fr

EOST Ecole et observatoire des sciences de la Terre http://eost.u-strasbg.fr

ENSPM Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs http://www.ifp-school.com/accueil.asp

Comment évoluer à partir de ce métier ?

Dans les compagnies pétrolières, la mobilité interne est prévue et organisée. Il existe une progression classique depuis les métiers les plus opérationnels vers les métiers les plus analytiques : géophysicien d’acquisition, puis géophysicien d’interprétation et de synthèse, puis géophysicien de gisement. L’expérience de terrain permet de développer ses compétences avant de travailler sur des modélisations et des analyses plus globales.

Une mobilité depuis ces métiers techniques vers les fonctions de direction est possible pour des géophysiciens confirmés. Ces évolutions sont observées dans les compagnies pétrolières et dans leurs filiales. Selon son ambition personnelle et l’ouverture de postes, le géophysicien peut accéder ainsi aux postes de chef de projet, expert, puis directeur d’exploration et directeur de filiale.

Les sociétés de service et les sociétés d’ingénierie sont par nature spécialisées, elles couvrent l’un des domaines techniques (sismique réflexion, diagraphie, gestion de données…). L’évolution professionnelle d’un géophysicien au sein de ces structures reste généralement dans la sphère technique. Il progresse vers des postes de gestion croissante : chef de projet, chef de groupe, responsable de département… Faire ses premières armes dans une société de service puis se faire employé par une compagnie pétrolière est un parcours classique.

Quels sites consulter pour en savoir plus ?

Organisations professionnelles :

FFG Fédération européenne des géologues www.eurogeologists.eu

EFG Fédération française de géologie http://e.geologie.free.fr

UFG Union française des géologues http://www.ufg.asso.fr

UFIP Union française des industries pétrolières http://www.ufip.fr

Société géologique de France http://sgfr.free.fr

Sites ressources

BRGM Bureau de recherches géologiques et minières http://www.brgm.fr

Institut français du pétrole www.ifp.fr

Jeunes GDF Suez http://www.jeunes.gazdefrance.com

Objectif Terre http://objectif-terre.unil.ch

Planète énergies http://www.planete-energies.com

Dernières offres d'emploi Géophysicien de l'industrie du pétrole

Toutes les offres Géophysicien de l'industrie du pétrole