Géologue de l'industrie du pétrole
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Géologue de l'industrie du pétrole

Comprendre le métier

Géologue de l’industrie du pétrole

Au sein du département exploration/production, le géologue travaille en amont de tout projet d’exploitation pétrolière. Sa tâche principale est de détecter les zones contenant des hydrocarbures. Il contribue à analyser le sous-sol d’un site et identifie les roches susceptibles d’emprisonner du pétrole.

Le géologue étudie la structure, la composition et l’évolution du sol et du sous-sol de la Terre. Il fait appel à plusieurs disciplines (chimie, physique, sismique…) pour déterminer la nature et la position des couches du sol. Des signes extérieurs (suintements, présence de plaque tectonique…) lui donnent une première indication.Lire la suite ...

Selon l’avancement du projet, différents géologues spécialisés interviennent. Les géologues d’interprétation et de synthèse mènent des études et des modélisations à partir de données. Les géologues d’opérations et de traitement interviennent directement sur le terrain lors de l’exploration. Enfin les géologues de gisement travaillent sur un champ spécifique une fois qu’il est en production.

Les géologues d’interprétation et de synthèse mènent des études préalables à la prise de permis d’exploration. A partir des données géologiques existantes, publiques ou non, ils évaluent les possibilités pour que le sous-sol contiennent des hydrocarbures. Leurs recommandations conjuguées à des critères économiques, juridiques et politiques conduisent à la prise de permis. Il s’agit pour une compagnie pétrolière d’obtenir auprès des autorités locales l’autorisation d’explorer puis d’exploiter un gisement.

Les tâches du géologue d’interprétation est fondamentalement de recueillir les informations, consolider des bases de données et proposer des rapports. Ces synthèses réalisées tout au long de l’exploration puis de la production, évaluent le potentiel des gisements, la nature des incertitudes et des risques.

Les géologues d’opérations et de traitement en partenariat avec les géophysiciens conduisent l’exploration d’une zone. Ils définissent en partenariat avec les géologues du siège des programmes de reconnaissance géologiques et sismiques et les mettent en œuvre. Ils organisent la réalisation de plusieurs opérations de forages.

Le forage d’un ou plusieurs puits, sa préparation, sa réalisation sont supervisés par le géologue d’opérations. Il recueille les données des déblais, des carottes. Il fait réaliser des diagraphies qui permettent de connaître la densité et d’autres caractéristiques des couches de terrain traversées. Il fait parfois appel à des sous-traitants. Il rédige en fin de compte un rapport qui détermine la poursuite ou non de l’exploration.

Les géologues de gisement interviennent lorsque la découverte est confirmée et que la décision est prise d’exploiter le gisement. Ils suivent le développement et la production du champ. Des modèles prenant en compte divers paramètres sont élaborés et actualisés en permanence. Ces modèles permettent de suivre le volume de production et le taux de récupération (30% généralement).

Les géologues de spécialité collaborent au projet à toutes les étapes de l’exploitation d’un champ. Les spécialités qui entrent en jeu peuvent être les suivantes : études structurales, stratigraphie, sédimentologie, la palynologie, la micropaléontologie…

Ce métier est également connu sous le nom de : Sédimentologue ; pétrographe ; mineralogiste ; cristallographe ; géochimiste ; géologue d’interprétation et de synthèse ; géologue d’opérations et de traitement ; géologue de gisement ; géologue de spécialité.

Quel serait mon environnement de travail ?

Les principaux employeurs des géologues pétroliers sont les compagnies pétrolières, dont le champion français Total, les sociétés de service qui couvrent l’une ou l’autre des spécialités (les sociétés CGG, Schlumberger, Géoservices, Beicip…) et enfin les sociétés d’ingénierie et d’assistance, sous-traitants également (les sociétés Agilon, Georex…).

Expatriation. Le métier de géologue pétrolier s’exerce en alternance dans les bureaux et sur le terrain. L’exploration et la production des champs étant souvent à l’étranger, les géologues peuvent s’expatrier au cours de leur carrière.

Sur le terrain. Sur une plateforme pétrolière ou dans un champ pétrolifère, le mode de vie et le rythme de travail sont très particuliers. Le travail s’effectue souvent en rotation, par exemple 1 mois sur place et 1 mois de récupération. Le géologue d’opérations est 24h/24 sur son lieu de travail, la vie est communautaire. Il faut résister au sommeil et résister au climat.

Les débouchés en géologie ont longtemps été dépendants de la conjoncture, en particulier du prix du pétrole. La raréfaction des hydrocarbures et la montée du prix du baril jouent plutôt dans le sens de la valorisation des métiers du pétrole.

Ai-je les compétences nécessaires ?

Les connaissances scientifiques vous sont indispensables. Une bonne base théorique et l’acquisition de connaissances économiques, juridiques liées à cette activité, la maîtrise de l’anglais et d’une autre langue étrangère sont des prérequis nécessaires..

Une formation complémentaire est indispensable pour être recruté par une compagnie pétrolière. Elle peut être effectuée à l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) à Rueil Malmaison. Réaliser une formation équivalente à l’étranger est un atout intéressant.

Une formation continue est souvent mise en place au sein des compagniies pétrolières et des bureaux d’études. Elle permet de mettre à jour ses connaissances tout au long de sa carrière.

Comment accéder à ce métier ?

La formation de niveau Bac+5 en géologie est essentielle pour accéder au métier de géologue pétrolier. Il est possible de réaliser un Master recherche ou un Master professionnel (ancien DEA et DESS) à la suite d’un parcours universitaire. Des écoles d’ingénieurs sont également spécialisées en géologie : Ecole des Mines de Paris, Ecole nationale supérieure de géologie de Nancy (ENSG), Institut polytechnique Lasalle Beauvais (IGAL-ISAB), Ecole et observatoire des sciences de la terre de Strasbourg (EOST)…

Une formation complémentaire est indispensable pour être recruté par une compagnie pétrolière. Elle peut être effectuée à l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) à Rueil Malmaison. Réaliser une formation équivalente à l’étranger est un atout intéressant.

Une formation continue est souvent mise en place au sein des compagniies pétrolières et des bureaux d’études. Elle permet de mettre à jour ses connaissances tout au long de sa carrière.

En savoir plus sur les informations

Ecole des Mines www.ensmp.fr/Accueil

ENSG Ecole nationale supérieure de géologie http://www.ensg.inpl-nancy.fr

IGAL-ISAB Institut polytechnique Lasalle Beauvais http://www.lasalle-beauvais.fr

EOST Ecole et observatoire des sciences de la Terre http://eost.u-strasbg.fr

ENSPM Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs http://www.ifp-school.com/accueil.asp

Comment évoluer à partir de ce métier ?

Dans les compagnies pétrolières, la mobilité interne est prévue et organisée. Il existe une progression classique depuis les métiers les plus opérationnels vers les métiers les plus analytiques : géologue d’opérations, puis géologue d’interprétation et de synthèse, puis géologue de gisement. L’expérience de terrain permet de développer ses compétences avant de travailler sur des modélisations et des analyses plus globales.

Une mobilité depuis ces métiers techniques vers les fonctions de direction est possible pour des géologues confirmés. Ces évolutions sont observées dans les compagnies pétrolières et dans leurs filiales. Selon son ambition personnelle et l’ouverture de postes, le géologue peut accéder ainsi aux postes de chef de projet, expert, puis directeur d’exploration et directeur de filiale.

Les sociétés de service et les sociétés d’ingénierie sont par nature spécialisées, elles couvrent l’un des domaines techniques (géologie, diagraphie, gestion de données…). L’évolution professionnelle d’un géologue au sein de ces structures reste généralement dans la sphère technique. Il progresse vers des postes de gestion croissante : chef de projet, chef de groupe, responsable de département… Faire ses premières armes dans une société de service puis se faire employé par une compagnie pétrolière est un parcours classique.

Quels sites consulter pour en savoir plus ?

Organisations professionnelles :

FFG Fédération européenne des géologues www.eurogeologists.eu

EFG Fédération française de géologie http://e.geologie.free.fr

UFG Union française des géologues http://www.ufg.asso.fr

UFIP Union française des industries pétrolières http://www.ufip.fr

Société géologique de France http://sgfr.free.fr

Sites ressources

BRGM Bureau de recherches géologiques et minières http://www.brgm.fr

Institut français du pétrole www.ifp.fr

Jeunes GDF Suez http://www.jeunes.gazdefrance.com

Objectif Terre http://objectif-terre.unil.ch

Planète énergies http://www.planete-energies.com

Dernières offres d'emploi Géologue de l'industrie du pétrole

Toutes les offres Géologue de l'industrie du pétrole