Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Entretien d’embauche : comment réagir à la phrase "on vous rappellera" ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Entretien d’embauche : comment réagir à la phrase "on vous rappellera" ?

Entretien d’embauche : comment réagir à la phrase "on vous rappellera" ?

07 Mai 2019
Vous l’avez sûrement déjà entendue. La phrase “on vous rappellera” conclut de nombreux entretiens d’embauche de façon vague et frustrante pour le candidat. Pour y voir plus clair, plusieurs possibilités de réponse s’offrent à vous.

Prendre les devants
Dès que votre interlocuteur prononce cette phrase, n’hésitez pas à demander des précisions sur la suite du process de recrutement. Vous montrerez ainsi que votre intérêt pour le poste est intact et pourrez être fixé directement en glanant des informations que l’on n’aurait pas pensé à vous communiquer.

Faire un mail de motivation après l’entretien
Cette phrase peut être révélatrice d’une certaine indécision de la part du recruteur ou d’un processus de recrutement lent et encore peu défini. Dans ces deux cas, il est utile de réaffirmer votre motivation par un mail tirant un bilan de l’entretien et récapitulant vos échanges. Vous ferez ainsi la preuve de votre esprit d’initiative et inciterez vos interlocuteurs à poursuivre le processus en vous donnant une réponse claire.

Relancer le recruteur
Il est fréquent que cette phrase ne soit pas tout à fait exacte et que l’on ne vous rappelle en fait pas, du moins pas dans un délai raisonnable. Dans ce cas, vous êtes tout à fait légitime pour relancer le recruteur et demander des nouvelles du processus de recrutement. Peut-être celui-ci a-t-il été mis en pause pour des raisons pratiques, peut-être votre candidature n’a-t-elle pas été retenue. Il vous suffit en tout cas d’un coup de téléphone pour en avoir le cœur net.

Ne pas se montre trop pressant
Entendre cette phrase un grand nombre de fois est frustrant, mais il faut savoir rester patient. Que ce soit en face à face ou par mail, vous montrer trop pressant peut desservir votre candidature. Si le processus de recrutement n’est pas encore bien établi, si la personne qui le gère est en congé ou surchargée de travail, rien ne sert d’insister. Limitez-vous donc à une question en fin d’entretien et une relance par mail ou téléphone.

Vous remettre en question
Si une grande partie de vos entretiens se terminent par cette phrase, ce n’est pas bon signe. Il est donc temps de réévaluer votre technique de candidature. Le problème peut venir de votre attitude lors de l’entretien : avez-vous les bons codes, le bon vocabulaire ? Êtes-vous réellement qualifié pour ce type de poste ? Montrez-vous suffisamment votre motivation ? Rappeler les recruteurs pourra être l’occasion de leur demander de motiver leur refus et donc de connaître un peu mieux vos axes d’amélioration.