Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Recherche d'emploi : 4 conseils classiques à ne surtout pas suivre
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Recherche d'emploi : 4 conseils classiques à ne surtout pas suivre

Recherche d'emploi : 4 conseils classiques à ne surtout pas suivre

10 Décembre 2019
Vous l’avez sûrement remarqué, lorsque vous êtes en recherche d’emploi, vos proches ne sont jamais avares de conseils. Beaucoup de chômeurs ont ainsi l’impression d’être entourés de conseillers Pôle Emploi bénévoles, ce qui peut être encourageant mais aussi très énervant et peut-être contre-productif. Car si vos amis ou votre famille pensent bien faire, il est fort probable que les conseils de bon sens qu’ils vous donnent ne soient pas si pertinents que cela. Voici quatre conseils que tous les demandeurs d’emploi ont reçu et qu’il est crucial de ne surtout pas suivre.

1. (Ne pas) Miser sur l’originalité
Si une certaine dose d’originalité peut servir votre candidature, tout miser sur cet avantage pour décrocher un entretien est une très mauvaise idée. Un CV créatif et démontrant des qualités techniques aide en effet à se démarquer dans certains secteurs, mais attention à ne pas se départir du sérieux le plus élémentaire et surtout à adapter la forme de sa candidature aux attentes spécifiques à chaque métier.

2. (Ne pas) Faire feu de tout bois
Le conseil le plus courant lorsqu’une recherche d’emploi s’éternise est le suivant : « Réponds à toutes les annonces pour lesquelles tu es qualifié, envoie des candidatures spontanées partout où tu aimerais travailler, bref fais feu de tout bois et frappe à toutes les portes ». C’est un très mauvais conseil, car envoyer un grand nombre de candidatures ne peut se faire qu’au détriment de la personnalisation et donc de la qualité des candidatures. Il vaut mieux envoyer chaque jour quelques candidatures bien ciblées et adaptées aux attentes propres à chaque recruteur, plutôt que des dizaines de candidatures standardisées.

3. (Ne pas) Sacrifier ses prétentions salariales
A partir d’un certain temps de recherche ou d’un certain nombre d’échecs, vos proches vous conseilleront inévitablement de revoir vos prétentions salariales à la baisse. Si celles-ci sont extrêmement élevées par rapport à la moyenne de votre secteur d’activité ce conseil peut être pertinent, mais la plupart du temps c’est une très mauvaise idée. Des prétentions salariales basses sont le signe d’une faible confiance en soi et en ses compétences et peuvent décourager les recruteurs. Par ailleurs le salaire que vous toucherez lors de votre prochain emploi déterminera en partie votre salaire lors de vos expériences professionnelle suivantes. Vous avez donc tout intérêt à le maintenir au-dessus d’un certain niveau.

4. (Ne pas) Systématiquement adopter le CV par compétences
L’immense majorité des CV sont organisés chronologiquement avec une rubrique formation et une rubrique professionnelle, mais il arrive que des candidats choisissent d’organiser leurs expériences en fonction des compétences qu’ils ont acquises. Ils cherchent ainsi à montrer qu’ils disposent bien de toutes les compétences requises pour un poste spécifique. Mais cette initiative peut être contre-productive pour certains métiers. Les recruteurs peuvent suspecter le candidat de vouloir camoufler des périodes d’inactivité ou des expériences ratées. Il vaut mieux compter sur la capacité des RH à évaluer elles-mêmes les compétences des candidats.