Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Les 5 erreurs à ne pas commettre dans votre recherche d’emploi
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Les 5 erreurs à ne pas commettre dans votre recherche d’emploi

Les 5 erreurs à ne pas commettre dans votre recherche d’emploi

04 Décembre 2018
Rechercher un emploi est un savoir-faire pour lequel peu d’entre nous sont préparés. Rien de spécifique n’est enseigné dans le secondaire et il est très rare d’aborder le sujet à l’université. Pourtant, connaître les erreurs les plus commises lors de la recherche d’un emploi jusqu’au processus de recrutement suffit pour améliorer radicalement ses chances de réussite. Voici les 5 plus communes.

1. Mentir sur son CV

La compétition est rude sur le marché de l’emploi et il est tentant d’enjoliver artificiellement son CV pour rendre sa candidature plus attractive. Pourtant, mentir sur ses compétences ou ses expériences est un très mauvais choix. Si cela peut vous aider à accéder à certains entretiens d’embauche que vous n’auriez pu décrocher autrement, il y a fort à parier que le recruteur se rendra compte de la supercherie. Dans ce cas, la confiance est brisée et vos chances d’être recruté s’évanouissent. Aux yeux d’un employeur, un salarié peu qualifié mais motivé et prêt à apprendre est toujours préférable à un salarié qui inaugure une collaboration sur la base d’informations erronées.
Pensez aussi à votre réputation : le recruteur peut vous signaler auprès de confrères voire des sites de recrutement, ce qui va nuire durablement à votre image.

2. N’avoir qu’un seul CV

Beaucoup de candidats ne rédigent qu’une version de leur CV qu’ils utilisent pour postuler à toutes les offres d’emploi qui leur correspondent. Pourtant, même des offres d’emploi globalement similaires demandent des réponses différenciées. Le type d’employeur, les compétences mentionnées dans l’offre ou les missions associées au poste sont autant d’indices qui peuvent vous aider à adapter votre CV en mettant en avant les bons éléments de votre parcours. Bien sûr, il peut être difficile et chronophage de créer une nouvelle version de votre CV à chaque candidature. La meilleure méthode consiste alors à classer les offres dans deux ou trois grandes catégories et d’élaborer autant de CV adaptés à ces types d’offres.

3. Afficher des prétentions salariales trop basses

Lorsque l’on peine à trouver un emploi, on a tendance à revoir à la baisse ses prétentions salariales. C’est un raisonnement rationnel et il est possible que vos exigences soient trop élevées. Mais les baisser exagérément pour améliorer vos chances d’être embauché peut se révéler contre-productif. Des exigences trop basses peuvent être un mauvais signe envoyé à l’employeur, elles peuvent laisser croire que vos expériences passées comportaient moins de responsabilités qu’il ne le pensait ou que vous avez peu confiance en vous et en votre travail. Il est toujours plus utile d’afficher des prétentions salariales élevées (dans la limite du raisonnable !) car si seul ce critère pose problème, votre employeur potentiel n’hésitera pas à vous recontacter pour le négocier à la baisse.

4. Sous-estimer ses expériences extra-professionnelles

Tout miser sur son diplôme et ses expériences professionnelles n’est pas une stratégie efficace. Beaucoup d’autres candidats peuvent avoir des qualifications équivalentes dans ce domaine. Ce qui va vous départager sera donc le supplément d’âme de votre candidature. C’est pourquoi il ne faut pas sous-estimer l’importance de vos expériences associatives, sportives ou artistiques. Si elles sont correctement mobilisées et mises en lien avec le poste pour lequel vous candidatez, elles seront les meilleures preuves de votre motivation et de votre adéquation aux valeurs de l’entreprise.

5. Être trop exigeant

Une erreur de débutant consiste à vouloir tout et tout de suite. Une telle vision pousse les candidats à ne postuler qu’à des offres correspondant à leur poste idéal, mais ce poste idéal est également l’objectif d’autres candidats potentiellement plus qualifiés et expérimentés. Il vaut mieux concevoir votre parcours professionnel comme un apprentissage progressif menant à moyen terme au poste de vos rêves. Si vos recherches n’aboutissent pas après un certain temps, c’est le signe qu’il vous faut faire des compromis et candidater à des postes intermédiaires.