Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Quelles sont les bonnes pratiques de l’e-mail de motivation ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Quelles sont les bonnes pratiques de l’e-mail de motivation ?

Quelles sont les bonnes pratiques de l’e-mail de motivation ?

31 Juillet 2020

Ces dernières années, la lettre de motivation que l’on joignait au CV a doucement cédé sa place à l’ e-mail de motivation. Version plus concise mais tout aussi importante, ce mail d’accompagnement ne s’improvise pas. Au contraire. Gardez en tête que ce message est le premier élément de votre candidature que lira le recruteur. Vous avez donc intérêt à y apporter un soin particulier, pour donner la meilleure impression possible. Quelles sont alors les bonnes pratiques du mail de motivation ?

 

Lettre ou mail de motivation : évitez les doublons

Le mail de motivation se substitue à la lettre classique. Vous ne devez en rédiger un que si vous n’envoyez pas de lettre de motivation en pièce jointe. Dans le cas contraire, le recruteur aura l’impression de perdre son temps en lisant les mêmes informations plusieurs fois.

Néanmoins, certaines entreprises continuent à demander une lettre de motivation séparée. Votre mail de candidature doit alors être bref, sans reprendre les éléments de la lettre.

 

Soignez l’objet du mail

Lorsque le recruteur reçoit votre mail, il voit d’abord son objet. Celui-ci doit donc être parfaitement clair et explicite. Une bonne pratique consiste à préciser l’intitulé exact du poste visé et, le cas échéant, sa référence.

De cette façon, le destinataire sait immédiatement à quel dossier correspond votre candidature. Un recruteur gère souvent plusieurs recrutements en même temps. Un objet de mail explicite lui fait alors gagner du temps… ce qui joue en votre faveur !

 

Une lettre de motivation, en plus concis

Passons maintenant au corps de votre mail de motivation. S’agissant d’une version brève de la lettre classique, l’idée est d’y mentionner les informations les plus importantes et pertinentes de votre profil, de façon concise.

Dans votre argumentaire, rappelez le poste auquel vous postulez. Résumez votre parcours professionnel, présentez brièvement votre projet professionnel et expliquez ce que vous pouvez apporter à l’entreprise visée. Concluez en sollicitant un entretien.

Et surtout, évitez de coller votre mail de motivation d’une candidature à une autre. Adapter votre message augmentera grandement vos chances de succès ! Alors incluez le nom du destinataire dans les formules de politesse, mentionnez clairement l’entreprise et quelques-une des spécificités (plutôt que des phrases du type « je souhaite rejoindre votre entreprise »). 

 

La forme du mail

Même s’il s’agit d’un e-mail, qui permet une certaine flexibilité, vous devez conserver un format professionnel. Notamment, utilisez des formules de politesse allégées en début et fin de mail (« bien cordialement » plutôt que « veuillez croire cher Monsieur…. »). 

Pour une meilleure lisibilité, rédigez des phrases courtes et divisez le contenu en plusieurs paragraphes – sans excéder une dizaine de lignes. Cela facilitera aussi la lecture sur mobile, qui est de plus en plus courante. 

Enfin, signez votre message (nom, prénom et numéro de téléphone).

 

Concernant la mise en forme, vous pouvez mettre quelques éléments clés en gras ou en italique, avec modération. 

Et bien sûr, il est essentiel que votre mail de motivation soit rédigé dans un français irréprochable !

 

Ainsi, le mail de motivation vise à remplacer la lettre de motivation, lorsqu’elle n’est pas jointe à votre candidature. Pour mettre toutes les chances de votre côté, soignez autant le fond que la forme de votre message. Sa lecture doit convaincre le recruteur de vous faire confiance, et lui donner envie de vous contacter.