Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Crise sanitaire : et si le travail en extérieur était la solution ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Crise sanitaire : et si le travail en extérieur était la solution ?

Crise sanitaire : et si le travail en extérieur était la solution ?

28 Septembre 2020

Les risques de contamination au Covid-19 sont particulièrement élevés dans des espaces clos, et donc en entreprise. En France, un cluster sur cinq se forme sur des lieux de travail. Facteur aggravant : les open-spaces qui se sont multipliés ces dernières décennies regroupent souvent plusieurs dizaines de collaborateurs dans des salles parfois mal ventilés, où le virus circule donc très facilement.



1 - De nombreuses vertus pour la santé des salariés

Depuis le début de la pandémie, les stratégies des entreprises varient. Certaines ont décidé d’imposer le port obligatoire du masque à tous leurs salariés quand d’autres ont encouragé le télétravail généralisé jusqu’à la fin de l’année. D’autres entreprises réfléchissent encore à une troisième voie, jusque-là peu explorée, qui permettrait de concilier l'activité professionnelle avec la perspective d’une menace épidémique durable : celle du travail en extérieur.

Les scientifiques en ont la preuve : les cas de contamination au coronavirus sont très faibles en extérieur.

Mais travailler en plein air a aussi d’autres avantages. Cela permet aussi d’éviter l’apparition de troubles mineurs comme les maux de tête ou le dessèchement de la peau… Pourquoi ? en étant installé en pleine nature, les plantes humidifient l’air et captent la poussière.

Le travail en plein air a un effet bénéfique sur la concentration et l’état de santé général, pointait en 2010 une étude du Harvard Health Publishing.

En effet, en travaillant dehors, les niveaux de vitamine D des travailleurs augmentent. La lumière du soleil frappant la peau débute un processus qui conduit à la création et à l'activation de la vitamine D. Cette vitamine aide à combattre certains problèmes physiques, de l'ostéoporose et du cancer à la dépression et aux crises cardiaques. Il est donc très bénéfique pour la santé en général de travailler dehors, loin des climatisations, des plantes de bureaux et des virus très contagieux !

 

2 - Le travail en extérieur : des avantages pour les employés comme pour l’entreprise

Avant la pandémie, certains pays nordiques se penchaient déjà sur la solution du travail en extérieur. Appelée « greendesking » cette tendance s’imposait depuis deux ans déjà dans bon nombre entreprises. Son principe ? Permettre aux salariés qui le souhaitent de disposer d’un poste de travail en extérieur. Terrasse, cour, jardin…

Au-delà des bénéfices pour la santé, les employeurs ont également constaté que les avantages étaient nombreux également pour la productivité.

À la faveur des beaux jours, ces espaces éphémères, le plus souvent installés dans un cadre naturel, sont l’occasion de cultiver la bonne humeur au bureau, mais pas seulement.

Des chercheurs de l’université de l’Oregon, aux Etats-Unis, ont observé que le fait de travailler dans un environnement connecté à la nature tendait à réduire de 10% en moyenne le risque d’absentéisme chez les collaborateurs.

Autre vertu du greendesking : il permet de mettre en place une ambiance moins formelle, propice à la créativité parmi les équipes. La devise « think outside of the box » (hors des sentiers battus) prend avec les bureaux extérieurs tout son sens : travailler dehors permet de penser différemment et d’avoir de nouvelles idées.