Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Les 4 questions à se poser avant de se réorienter
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Les 4 questions à se poser avant de se réorienter

Les 4 questions à se poser avant de se réorienter

29 Octobre 2019
Augmenter ses revenus, gagner en qualité de vie, se lancer de nouveaux défis… Les raisons de se réorienter professionnellement sont nombreuses. Mais quelles que soient vos motivations, certains questionnements sont indispensables pour réussir ce moment charnière d’une vie professionnelle. Voici les quatre principales questions à se poser avant de se lancer.

1. Quel métier me correspondrait mieux ?
C’est la question centrale de toute réorientation : quel métier correspondrait mieux à mes attentes ? Pour y répondre, il vous faudra faire un bilan précis de ce qui vous manque et vous déplaît dans votre métier actuel. Avez-vous besoin de plus de reconnaissance ? D’un meilleur salaire ? D’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie sociale ? Ce sont ces points négatifs qui en miroir dessineront vos perspectives de réorientation. Vous pourrez ensuite en tirer une liste de professions potentielles et pour chacune d’elle évaluer les aspects positifs et négatifs.

2. La réalité de ce métier correspond-elle réellement à l’image que j’en ai ?
Avant de s’engager dans un nouveau projet professionnel, il est préférable d’être certain qu’il correspond réellement à nos attentes. Pour en avoir le cœur net, le meilleur moyen consiste à rencontrer des personnes qui exercent cette profession pour leur poser des questions sur la réalité du métier et ainsi la confronter à l’image qu’on en a. Si ces rencontres ne vous découragent mais au contraire vous renforcent dans votre conviction, lancez-vous !

3. Comment me former ?
La formation est la clé de voute d’un projet de reconversion, l’étape sans laquelle rien n’est possible. Mais se former demande du temps et de l’argent. Heureusement, la formation est au cœur de nombreux dispositifs récents et notamment de la Loi Avenir Professionnel promulguée en septembre 2018. Parmi ces dispositifs, le compte personnel de formation vous permet de faire financer des formations par votre employeur ou par Pôle Emploi si vous êtes demandeur d’emploi. Si vous n’avez pas accès à ce type de mécanismes de formation continue, vous pouvez également vous tourner vers des formations initiales rémunérées comme l’apprentissage ou certaines écoles accessibles sur concours.

4. Suis-je prêt financièrement ?
Si la période de formation pose des questions financières, c’est également le cas de la suite de votre reconversion : pourrez-vous continuer à assurer le même niveau de vie pour vous-mêmes et votre famille grâce à ce nouveau métier ? Si ce n’est pas le cas, sur quel poste de dépense êtes-vous prêt à faire des sacrifices ? Si vous avez contracté un emprunt ou devez payer un important loyer, pourrez-vous continuer à le faire une fois votre reconversion effectuée ? Autant de questions qui se posent aux professionnels dont la reconversion est motivée par la passion plus que par l’argent.