Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Entretien d’embauche : mettez en valeur vos soft skills !
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Entretien d’embauche : mettez en valeur vos soft skills !

Entretien d’embauche : mettez en valeur vos soft skills !

26 Novembre 2019
Humilité, empathie, bonne humeur, audace… mais aussi adaptabilité, savoir-être, partage... Et si vous vous démarquiez en affichant les qualités que recherchent les recruteurs, et plus encore, histoire de sortir des sentiers battus ! Qu’on se le dise, les recruteurs aiment percer en entretien la richesse de votre personnalité. Alors mettez en valeur vos « soft skills » sans modération !

Les attentes des RH vont au-delà du descriptif de poste. Lors de l’entretien d’embauche, un recruteur cherchera à percer vos qualités humaines et relationnelles. Face aux compétences techniques évaluables facilement à travers un CV, la sélection, en cas de shortlist notamment, se fera sur les « compétences douces », les fameuses « soft skills ».
Les technologies évoluant constamment, les entreprises recherchent avant tout des têtes bien faites capables de s’adapter rapidement au mode de travail et à son environnement en toute humanité. « Or trop souvent les candidats se limitent à reprendre point par point le libellé d’une annonce ou pire, à réciter leur CV » déplore Marie-Céline Terré, fondatrice de l’agence de communication Ozinfos. En d’autres termes, pour vous vous démarquer, dévoilez-vous ! Oui mais encore ? Aventurez-vous sur le terrain personnel en toute authenticité, avec des exemples vécus. Parlez de vos ressentis sur le moment, de vos succès et de vos échecs.
Le recruteur pourra ainsi percer les traits de votre personnalité. D’où l’importance d’identifier avant la rencontre, avec l’aide d’un tiers, les qualités humaines qui vous caractérisent. Attention ! Pour mieux évaluer vos savoirs-être, les recruteurs peuvent utiliser des techniques de mises en situation ou encore des tests de personnalité. Certains emploient même des mises en situation virtuelles, les fameux serious games.

Pour vous aider, Meteojob a identifié une liste de « soft skills » particulièrement appréciés des recruteurs et bien d’autres encore, histoire de vous démarquer.

La fiabilité : l'élément primordial qui, à en croire un nombre incalculable d’enquêtes, a plus d'importance que toutes les autres qualités, c'est la fiabilité. Car elle regroupe un ensemble d’autres qualités, notamment la bonne éducation. Même si votre CV est parfaitement en adéquation avec les besoins de l’entreprise, s’il vous manque ne serait-ce qu’une once de fiabilité, le recruteur en restera là. Car cette qualité est la base de toute relation saine et durable. Comment le prouver ? D’abord en présentant un CV honnête. Et surtout n’en faites pas trop !

L’engagement : c’est un enjeu stratégique, car elle conditionne la réussite de l’entreprise. Mais de quoi parle t-on ? Un collaborateur engagé est un collaborateur qui aime son entreprise et qui déploie son énergie pour contribuer à ses bons résultats. Déployez de l’énergie positive lors de votre entretien et montrez que vous êtes prêt à vous investir et à donner le meilleur de vous-même. Et évitez les « oui mais » au risque de paraître trop peu volontaire !

Le savoir-être : de l’avis des recruteurs, le savoir-être, soit des qualités personnelles et comportementales, est perceptible dès l’entretien. « Ces aptitudes au travail font référence aux valeurs et à l’éducation des candidats » explique Denis Jacquet fondateur d’Educfactory et Président de Parrainer la Croissance. En bref, il s’agit de la courtoisie, du bon relationnel, de la capacité à travailler en équipe indispensable dans les nouveaux modes d’organisations des entreprises qui privilégient le travail collaboratif. Ce sont ces qualités d’intelligence émotionnelle qui font la cohésion et la performance de l’entreprise. Alors attentez que le recruteur vous invite à vous asseoir et ne lui couper pas la parole. Le b.a.-ba !

L’humilité : sachez qu’elle est considérée comme l’un des facteurs essentiels de leadership servant à créer un environnement de travail facile. Alors prenez-en de la graine. Mais comment sont les personnes humbles ? Tout d’abord, elles ne cherchent pas le succès, ni la célébrité et se focalisent davantage sur le processus que sur le résultat. Du coup, elles écoutent attentivement les autres et acceptent volontiers la critique. Elles ne portent pas de jugement à la légère et sont empathiques. Alors, lorsque vous racontez vos belles réussites, précisez qu’elles sont le fruit d’un travail collectif. Mais attention à ne pas confondre humilité et fausse modestie !

L’adaptabilité : les changements à l’œuvre dans les entreprises amènent les recruteurs à rechercher des profils capables de s’intégrer facilement et de s’adapter aux nouveaux modes de travail. L’adaptabilité permet de créer une dynamique de groupe. Montrez, par exemple, que dans votre job précédent, vous avez été amené à intégrer de nouvelles équipes, ou à changer de mode de travail.

Le partage : apprécier le travail collaboratif et être capable d’échanger ses idées est devenu incontournable. Ainsi, les recruteurs recherchent des candidats capables de prendre des initiatives, motiver les autres et penser « groupe » plutôt que « perso ». Oubliez le « moi je » et apprenez à conjuguer les verbes à la 1ère personne du pluriel !

L’écoute : elle est la clé de voûte du fonctionnement des entreprises. Etre capable d’écouter les autres et leur apporter des solutions sont autant de qualités que les recruteurs apprécient. Alors restez attentif aux dires de votre interlocuteur lors de l’entretien.

La bonne humeur : n’hésitez pas à déclarer que vous êtes une fille ou un garçon joyeux et à glisser dans la conversation que la qualité de l’ambiance au travail est importante. Vous ne passerez pas pour un extraterrestre. Aujourd’hui c’est prouvé : au travail, la bonne humeur est un vecteur d’énergie, un stimulateur de créativité. Elle fédère les équipes, génère de la bienveillance et est bonne pour la santé ! N’oublions pas que les RH sont de plus en plus soucieux du bien-être au travail.

L’audace : oser prendre des risques est une faculté prisée chez les collaborateurs car dans ce monde du travail en pleine transformation, l'entreprise a besoin de salariés qui expérimentent et qui innovent. Attention, de l’avis des experts, l’audace est ce qui vous manque le plus, surtout en début de carrière et plus spécifiquement vous mesdames. Un conseil, supprimez de votre vocabulaire : « je ne peux pas", "je ne sais pas"... Car être apte à aborder les choses différemment est une valeur ajoutée… appréciée.

La curiosité : c’est essentiel ! Montrez toujours l'attention que vous portez à votre interlocuteur, et surtout votre volonté d'apprendre. En posant des questions intelligentes.

L’intelligence relationnelle et émotionnelle : fini le temps où l’on considérait que les émotions devaient rester dans la sphère privée. Aujourd’hui, l’émotion permet de mieux interagir avec les autres, gérer son stress et prendre de meilleures décisions. L’intelligence émotionnelle, source de créativité est un levier de performance, c’est prouvé !