Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Enquête Meteojob et Companeo sur l’emploi dans les TPE et PME
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Enquête Meteojob et Companeo sur l’emploi dans les TPE et PME

Enquête Meteojob et Companeo sur l’emploi dans les TPE et PME

06 Février 2014

 

En 2013, plus d’une TPE ou PME sur trois a abandonné un projet de recrutement. Raison principale : la difficulté à trouver des profils adéquats et le manque de visibilité économique.

 

Meteojob (1er site privé de recrutement en nombre d’offres d’emploi) et Companeo (place de marché internet leader pour les achats des TPE et PME) publient la 1re édition de leur enquête sur « les TPE et les PME face à l’emploi ». Cette enquête fut menée entre les 6 et 10 décembre 2013 auprès d’un panel d’utilisateurs de Companeo composé de 772 chefs d’entreprises de TPE ou PME, commerçants artisans et professions libérales dont la répartition sectorielle, géographique, est représentative de la répartition de l’ensemble des entreprises sur le territoire national.

 

1 PME sur 3 a recruté en 2013

 

En 2013, 34,7 % des entreprises interrogées ont déclaré avoir recruté un ou plusieurs collaborateurs en CDI. Pour les entreprises de 5 salariés et plus, ce pourcentage grimpe à plus d’une sur 2. Extrapolé au niveau national, cela représente plus d’un million d’entreprises qui ont embauché.

 

 

2014 dans la continuité de 2013

 

Pour 2014, elles sont 32,3 % à déclarer recruter soit des pourcentages très similaires à 2013. En moyenne, 2,5 postes sont à pourvoir par entreprise.

 

 

« Les TPE et PME représentent 99% des entreprises. Elles emploient 47% de l’effectif salarié français. Extrapolé au niveau national, 32,3 % de TPE et PME qui déclarent recruter en 2014, cela veut dire plus d’un million d’entreprises et 2,5 millions de projets de recrutement en TPE & PME cette année, elles méritent toute notre attention. »

Philippe Dokès Directeur Associé Companeo

 

Remarque : parmi les sociétés qui ont des projets de recrutement pour 2014, 50% n’avaient pas recruté en 2013.

 

Plus d’un tiers des TPE et PME ont abandonné un projet recrutement en 2013

Durant l’année 2013, 37,4 % des entreprises sondées ont abandonné un projet de recrutement qu’elles avaient entamé. Extrapolé au niveau national, cela représente près d’1,2 million d’entreprises. L’enquête met en exergue différentes raisons à ce phénomène, dont deux en particulier :

 

 

1. En effet, dans deux cas sur trois, le report d’une signature de CDI est lié à une incertitude économique et une absence de visibilité. « Le non-recrutement de nouveaux collègues est donc avant tout un acte de prudence, facilement contournable, si et seulement si l’entreprise a un peu plus de visibilité ou de confiance en l’avenir. »

Marko Vujasinovic, PDG de Meteojob

 

2. Pour 16,7 % des TPE et PME, le report du recrutement d’un nouveau collaborateur est dû à la difficulté de trouver le profil recherché. Extrapolation nationale : 200 000 entreprises concernées. « Le recrutement est souvent le fait du chef d’entreprise, et ce d’autant plus que la structure est petite. Or, savoir s’entourer, définir son besoin, identifier et intégrer les bons profils ne s’improvise pas. »

Philippe Deljurie, Co-fondateur de Meteojob

 

Un sous-effectif chronique pour plus d’un tiers des TPE et PME

En 2013 plus de 6 entreprises sur dix déclarent être en situation de sous-effectif. Dans près de 60% des cas, les entreprises en situation ponctuelle ou chronique de sous-effectif déclarent que le principal frein est le coût du travail, suivi par l’absence de visibilité, et le caractère saisonnier de leur activité… L’effet de seuil (le risque de passer un seuil) n’est cité que dans 10% des cas.