Handicap invisible et travail : le guide

Handicap invisible et travail : le guide

Mis à jour le 07 Décembre 2022

chloe.larmignat

80% des handicaps déclarés en France sont des handicaps invisibles. Pour ces personnes, comment concilier cette situation et leur emploi ? Cette pathologie, invisible aux yeux de tous, a-t-elle des conséquences en milieu professionnel ? Nous faisons le point sur le handicap invisible au travail.

Qu’est-ce qu’un handicap invisible ?

Certaines pathologies, invisibles au yeux de la majorité d’entre nous, occasionnent un impact, parfois important, sur la qualité de vie des personnes concernées.

Définition du handicap invisible

Depuis la loi n°2005-12 du 11 février 2005, la notion de handicap est définie comme toute limitation d’activité, ou de restriction de participation à la vie en société d’une personne. Ce, en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive, d’une ou plusieurs fonctions mentales, sensorielles, physiques, psychiques, cognitives, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant.

Le handicap invisible est non détectable par une tierce personne. Il occasionne des difficultés d’interactions avec l’entourage, sans que ce dernier comprenne qu’il s’agit d’un handicap. Outre les conséquences sur la vie quotidienne de la personne concernée, il est lourd à porter, car il n’est pas reconnu en tant que tel par les autres.

Exemples de handicaps invisibles

Sont inclus, entre autres, les conséquences de pathologies, non visibles ou perceptibles. Il peut s’agir d’une déficience sensorielle, d’une maladie psychique ou chronique et/ou invalidante comme la sclérose en plaques ou le diabète.

Pour le handicap invisible, la liste est longue. Il couvre un grand nombre de pathologies : dyslexie, cancer, surdité, malvoyance, mucoviscidose, bipolarité, schizophrénie, claustrophobie, phobie sociale, épilepsie, etc.

Les troubles cognitifs font également partie de la liste. Ils sont souvent confondus avec une déficience intellectuelle ou encore de la maladresse.

Dans ces conditions, comment concilier pathologie invisible et emploi ?

Handicap invisible et travail : quelles conséquences ?

L’invisibilité de l’incapacité ou de l'invalidité peut avoir des répercussions dans le domaine professionnel. Outre la discrimination, la désinsertion est un risque majeur pour ces personnes.

Le risque de la discrimination à l’embauche

Le handicap est la première cause de discrimination en entreprise. Cependant, sachez que vous n’êtes pas tenu de déclarer votre handicap, invisible ou non, à l’entreprise qui vous embauche. 

Bon à savoir : l’employeur ne peut pas rompre votre contrat de travail au motif qu’il n’avait pas connaissance de votre situation de handicap.

Toutefois, décider de porter à la connaissance de votre entreprise votre situation de handicap, vous permet de bénéficier des ressources mises à votre disposition.

La désinsertion au travail, un risque majeur

La prévention contre la désertion professionnelle lutte contre le risque de perte d’emploi d’un salarié suite à une dégradation de son état de santé. Pour un handicap imperceptible par les autres, le risque est d’autant plus grand car les personnes handicapées font face à de l’incompréhension, voire une mise à l’écart. 

Votre situation est donc un sujet à aborder avec le médecin du travail. Ce dernier joue un rôle important pour prévenir la désinsertion professionnelle. Il peut donner des préconisations pour un aménagement du poste. C’est un atout non négligeable pour assurer le maintien du salarié dans ses fonctions. Il peut s’agir par exemple d’une restriction sur le port de charges lourdes, d’une demande d’achat de matériel, une modification dans l’organisation des horaires, etc.

Faire reconnaître sa situation au sein de la société, c’est s’assurer une équité dans les moyens mis à la disposition des collaborateurs par l’entreprise pour exécuter leurs tâches. N’hésitez pas à en parler au médecin conseil qui pourrait ne pas voir certains de vos symptômes en consultation, si vous n’en parlez pas.

Toutes les actions menées par le médecin du travail auprès de l’entreprise sont menées avec l’accord du salarié. Ces actions sont également menées dans le respect du secret médical, sauf si cela pose des problèmes de sécurité.

Comment faire reconnaître son handicap invisible ?

Si vous vous demandez si autisme et travail, ou encore si diabète et travail sont possibles, voici quelques conseils pour faire reconnaître votre situation auprès de votre entreprise.

Le salarié a-t-il l’obligation d’avertir son employeur d’une situation de handicap ?

Vous n’êtes pas obligé d’avertir la société de votre situation. Nombreuses sont les personnes qui préfèrent ne pas en parler. Peur que des portes se ferment, sensation de demander un privilège pour l’aménagement de son poste, les raisons sont nombreuses.

Sachez que même si vous n’en n’avez jamais parlé, vous pouvez le porter à la connaissance de l’entreprise à tout moment. Vous pouvez bénéficier des droits des travailleurs handicapés et bénéficier de nombreuses aides ou conseils.

L’importance de parler de son handicap invisible à son employeur

Pour le collaborateur, cette situation a des conséquences sur le plan professionnel. Pour certaines pathologies, nous vous conseillons de porter à la connaissance de la société votre situation. 

L’aménagement dans vos fonctions réduit le risque de vous entendre dire par votre supérieur que vous n’êtes pas à la hauteur sur l’exécution de vos tâches. En effet, garder sous silence votre situation, c’est prendre le risque de laisser le champ libre à de fausses interprétations sur vos capacités ou compétences. Parler des maux dont vous souffrez permet de mettre à jour que ce n’est pas un problème d’efficacité, mais que vous avez des besoins spécifiques. 

La reconnaissance de la qualité du travailleur handicapé (RQTH)

Pour bénéficier des dispositifs mis à disposition des travailleurs handicapés, il est essentiel de remplir une demande de reconnaissance. Cette dernière permet de sensibiliser votre entourage sur votre handicap et d’évoquer les problématiques que vous rencontrez. Cela est d’autant plus important lorsque le handicap est invisible, car il peut être facile pour les collègues et l’employeur d’oublier les contraintes auxquelles vous devez faire face. De plus, cela enlève tout doute sur l’existence réelle d’un handicap.

Les démarches à effectuer sont les mêmes que votre handicap soit visible ou non.

Elle peut être demandée par toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de se maintenir dans l’emploi sont réduites du fait de la dégradation d’au moins une fonction sensorielle, mentale, psychique ou physique.

Cette formalité donne droit à certains avantages. Entre autres, elle sécurise le parcours professionnel des personnes handicapées. Elle permet de faire valoir vos compétences et votre capacité à travailler. Elle vous donne également l’accès, selon votre situation, à une demande d’aménagement de votre poste.

Quelles mesures pour les travailleurs avec un handicap invisible ?

Comme vu précédemment, la RQTH donne droit à certains accompagnements. Du côté des sociétés, la loi protège ces employés par le biais de mesures favorisant l’embauche de personnes handicapées. Notons que les dispositifs et les conditions d’accès sont identiques que votre handicap soit perceptible ou non par les autres.

Le dispositif “emploi accompagné pour les demandeurs d’emploi”

Ce dispositif permet aux demandeurs d’emploi handicapés, d’avoir accès à un accompagnement renforcé. L’objectif principal de ce dispositif est de trouver un emploi à chacune de ces personnes, en passant si besoin par une formation. Ces employés bénéficient de conseillers dédiés, et d’un réseau d’entreprises adaptées au travail temporaire pour offrir un accompagnement sur mesure à ces demandeurs d’emploi.

L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH)

En France, il existe l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH) pour certaines entreprises. Cette loi impose une embauche de collaborateurs handicapés à hauteur d’au moins 6% de l’effectif total pour les entreprises de plus de 20 salariés. À défaut, ces sociétés sont soumises au versement d’une contribution auprès de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées).

En tant que porteur de handicap invisible au travail, vous pouvez bénéficier de ces mesures et des aides mis à votre disposition par le RQTH. Le proverbe “pour vivre mieux, vivons cachés”, ne s’applique pas ici. Rendre visible son handicap invisible c’est faire progresser les sociétés en matière d’inclusion des personnes concernées par la situation, et aller vers plus d’égalité.

Nos sources

Catégorie: 

Derniers articles "Vie d'entreprise"

Comment rédiger une lettre de recommandation ? Conseils et exemple

23 Août 2023
Rédiger une lettre de recommandation est un exercice peu courant. Si certains sont à l’aise, d’autres ne savent pas trop comment s’y prendre. On a souvent envie de rendre service et d’aider ses pairs à trouver le poste idéal, mais comment le faire ? Quelles astuces pour rédiger une lettre de recommandation pertinente ? Peut-on dire non à ce type de demande ? Nos conseils et un exemple de lettre de recommandation pour vous inspirer.

Emploi sénior : quelle place dans le monde du travail ?

15 Mars 2023
Selon une étude menée par Dares, le taux d’emploi des séniors évolue, mais baisse dès 60 ans. En pleine réforme des retraites, quelle place donne-t-on aujourd’hui à l’emploi sénior dans le monde du travail ? Tour d’horizon sur l’emploi des séniors en France.

Mise au placard : vos droits pour vous en sortir

19 Janvier 2023
Moins de travail ou de responsabilités, vous sentez que vos conditions de travail se sont dégradées ? Et si cette mise à l’écart des projets et missions de l’entreprise était une mise au placard ? Connue sans être véritablement reconnue, cette pratique est tout de même condamnable pour l’employeur. Comment réagir en tant que salarié ?

Qu'est-ce que la cooptation en entreprise ?

05 Décembre 2022
Les entreprises mettent en place des programmes de cooptation pour pallier la pénurie de candidats. Ce mode de recrutement participatif est de plus en plus répandu car il présente plusieurs avantages. Mais en quoi consiste la cooptation ?

Comment coopter quelqu'un sans gâcher sa carrière ?

04 Décembre 2022
Votre entreprise propose un programme de cooptation et vous avez pensé recommander une personne pour toucher la prime ? Connaissez-vous tous les détails du programme de cooptation et les conditions d'attribution de la prime ?

Dernières actualités ensoleillées

L'IA, catalyseur d'innovation dans les secteurs bancaire et assurantiel.

04 Décembre 2023
L'IA, catalyseur d'innovation dans les secteurs bancaire et assurantiel. Découvrez l'impact de l'automatisation par l'IA sur l'emploi dans les banques et les assurances ainsi que les nouvelles perspectives d'évolution professionnelle du secteur et l'adaptation des employés face à l'intégration de l'IA.

Opportunités de recrutement dans le secteur de la santé en France

27 Novembre 2023
Opportunités de recrutement dans le secteur de la santé en France : un secteur porteur d'emplois, avec de nombreux métiers en tension. Explorez toutes les perspectives de recrutement de professionnels de la santé : métiers, formations, emplois et salaires en France.

Recrutement : les 5 moments où le silence est d’or quand on est candidat

21 Novembre 2023
Chaque candidat a le droit d’avoir son avis et son opinion. Pourtant, il peut être parfois intéressant de marquer une pause dans l’échange, voire de garder le silence quand cela est nécessaire. Cela ne veut pas dire que vous devez vous brider, mais peut-être réfléchir plus longuement avant d’apporter certaines réponses ou commentaires à la discussion. Voici les 5 moments où l’expression "tourner 7 fois sa langue dans sa bouche" peut vraiment être utile à votre candidature.

Informatique : freelance ou salarié dans le monde de l’IT ?

10 Novembre 2023
Le monde de l’informatique est un secteur en plein essor. Il existe de plus en plus de métiers très intéressants, toujours en mutation. Plus encore que dans d’autres domaines d’avenir, les professionnels de l’IT (Information Technologies) sont très demandés par les entreprises et voient leurs profils devenir rares… et précieux ! L’avantage ? Ils ont le choix du type de contrat qui leur convient le mieux. Tour d’horizon.

[Le chiffre du mois] En 2024, les salaires devraient augmenter de 4% en moyenne en France

06 Novembre 2023
Le fondateur de Meteojob, Marko Vujasinovic, s’intéresse ce mois-ci à une étude menée par le cabinet de recrutement PageGroup sur les augmentations de rémunération de 2024. Tous les métiers et secteurs seront-ils concernés ?