Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Métiers de l’agriculture : quel avenir pour ces exploitants ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Métiers de l’agriculture : quel avenir pour ces exploitants ?

chloe.larmignat

Le salon de l’agriculture ouvre bientôt ses portes. Véritable rassemblement de l’année pour les agriculteurs français, cet événement met à l’honneur les métiers et services de l’agriculture, de l’élevage, de la culture végétale et de la gastronomie. Ce salon annuel se déroule, comme chaque année à Paris, au Parc des expositions de la Porte de Versailles. L’occasion pour Meteojob de faire un point sur l’emploi dans ce secteur.

Le marché de l’agriculture en chiffre

Le salon de l’agriculture de Paris regroupe des milliers d’animaux, plus de 1000 éleveurs et pas moins de 600 000 visiteurs. Qu’en est-il des chiffres du secteur du monde agricole ?

Les chiffres du secteur de l’agriculture

À l’occasion du salon de l’agriculture, tous les regards se tournent vers l’agriculture française, véritable fleuron de l’économie du pays. 1er producteur de l’Union européenne, la France produit environ :

  • 47 millions d’hectolitres de vin, soit 28 % de la production européenne ;
  • 15 milliards d’œufs par an ;
  • 25 millions de tonnes de lait.

La France est également le premier producteur européen de viande bovine et de céréales, et se classe en troisième position comme producteur de porc.

Les chiffres de l’emploi dans le secteur agricole

D’après le dernier recensement de l’INSEE de 2019, paru en juillet 2022, le secteur agricole dénombre 670 000 travailleurs, soit 2,6 % de l’emploi total en France. Le taux d’éleveur est disparate en fonction des régions. Dans certaines communes de France, le secteur agricole représente la majorité des emplois locaux.

Au 1er janvier 2021, le nombre d’actifs non-salariés agricoles s’élève à 455 144 personnes. Ce nombre est en baisse de 1,1 % par rapport à 2020, avec une forte diminution du nombre de collaborateurs d’exploitation. Pour les chefs d’exploitation ou d’entreprise, la tendance est à la hausse pour ceux exerçant leur activité à titre principal (+ 4,3 %).

Le nombre d’actifs non-salariés diminue chaque année, mais tend à se modérer ces dernières années. Le secteur est en pleine mutation et recrute. De nombreux agriculteurs et agricultrices prendront leur retraite dans les années à venir. 

Zoom sur le métier d’agriculteur

Culture, élevage d’animaux, que se cache-t-il vraiment derrière le métier d’agriculteur ? Pour bien comprendre, voici quelques précisions.

Agriculteur : définition

Un agriculteur est une personne qui exerce bien souvent son activité de façon indépendante. Le mot agriculteur désigne une personne qui cultive la terre. Cette culture du sol est faite dans le but de produire des plantes utiles à l’homme, ou de procéder à l’élevage d’animaux sur cette terre.

L’agriculture est un métier qui consiste à fournir de la nourriture, en vue d’une activité économique.

Quel est le salaire d’un agriculteur ?

Selon une étude de l’Insee parue en décembre 2020, les revenus perçus par les ménages agricoles varient fortement. 10% d’entre eux percevaient un revenu annuel moyen de 101 000 €, et 10% des plus modestes disposaient de moins de 14 600 € à l’année.

Ces rémunérations varient en fonction de l’activité exercée, des revenus de patrimoine, des activités annexes menées par les agriculteurs (vente de produits à la ferme, hébergement, etc.) et des salaires et revenus de patrimoine.

La viticulture par exemple est l’une des cultures qui offrent le meilleur niveau de vie, car plus rémunératrice. En revanche, les ménages agricoles spécialisés dans l’élevage de bovins ont un niveau de revenu bien en deçà que les céréaliers ou les maraîchers. Leurs revenus sont moins diversifiés et ce type d’élevage est particulièrement chronophage. 24% des éleveurs bovins vivent sous le seuil de pauvreté. Pour compléter ces revenus, les agriculteurs peuvent percevoir des aides de l’État.

Quels sont les métiers dans l’agriculture ?

Avec plus de 100 métiers, le secteur agricole regorge de métiers divers et variés. Conseiller, produire ou vendre, il existe des fiches métiers à chaque niveau de la chaîne d’exploitation de l’industrie agroalimentaire. En voici quelques-uns.

Être conseiller dans le secteur agricole

Conseiller les professionnels et particuliers grâce à des connaissances scientifiques et techniques est un des métiers de l’agriculture.

Conseiller de gestion agricole

Le conseiller de gestion agricole est à l’écoute de ses clients pour les conseiller sur la gestion de leur activité. Il analyse les résultats et met en place des actions de développement pour assurer l’optimisation économique et fiscale de l’activité.

Le métier demande une ouverture d’esprit, de la créativité, une capacité d’analyse et d’être force de proposition. Loin du terrain, ce métier est exercé au sein des banques ou dans les centres de gestion de chambres d’agriculture. Il nécessite également une bonne connaissance du secteur agricole et de maîtriser le vocabulaire technique.

Le salaire moyen d’un conseiller de gestion agricole est de 1 900 € à 2 300 € brut en début de carrière.

Conseiller viticole

Spécialisé dans la viticulture, le conseiller viticole apporte une expertise technique, et met en place des plans d’action et solutions. Il peut par exemple servir d’intermédiaire entre le viticulteur et ses partenaires, effectuer un audit ou encore développer une stratégie commerciale.

Le conseiller viticole détient de solides connaissances en agronomie et en viticulture-œnologie. Il a des compétences managériales, une bonne capacité d’organisation et des connaissances techniques de vente.

Le salaire de conseiller viticole est très variable et oscille entre le SMIC et 2 500 € brut par mois en début de carrière.

Produire et planter, des métiers au cœur du secteur agricole

La production est au cœur de l’agriculture. De nombreux métiers très différents peuvent être exercés sur une exploitation agricole.

Maraîcher

Le maraîcher cultive tous les légumes et plantes comestibles. Il peut également produire des plantes cosmétologiques, médicinales ou aromatiques. Le maraîcher est à l’écoute du marché pour identifier les besoins des clients et cultiver le type de végétal en conséquence. Planter, entretenir, récolter et suivre la production font partie de son quotidien.

Le métier de maraîcher demande des compétences techniques des supports de culture. Le maraîcher est un amoureux de la nature, avec un goût du travail en équipe et une habileté manuelle.

Le travail est rythmé au fil des saisons, est physique et s’exerce parfois dans des conditions climatiques difficiles.

Le salaire moyen d’un maraîcher varie entre le SMIC et 1 800 euros brut mensuels.

Responsable d’élevage agricole

Le responsable d’élevage agricole s’occupe d’animaux. Son métier est de faire naître des animaux, les nourrir, les soigner, contrôler leur reproduction et les vendre. Il est bien souvent spécialisé dans un seul type d’élevage (ovin, caprin, porcin, bovin, etc.). Salarié ou associé, le responsable d’élevage dirige l’élevage comme un chef d’entreprise.

Sa mission principale est la gestion technique de l’élevage. Il prend les décisions quant au renouvellement du cheptel et des mâles reproducteurs. Il gère les stocks d’aliments, et les mouvements des animaux. Il assure également les relations avec les fournisseurs et les clients, et présente ses résultats au chef d’exploitation en formulant des suggestions en vue d’optimiser la rentabilité de l’activité.

Ce métier peut demander des périodes d’astreintes le week-end ou la nuit. Le responsable d’élevage agricole détient de solides connaissances sur l’anatomie et le comportement des animaux. Il est polyvalent, réactif et a un bon sens de l’observation.

Le salaire moyen est de 2 000 € brut par mois.

La vente, une branche des métiers de l’agriculture

Conseiller en vue d’optimiser l’activité, produire, planter, etc. Tout est réalisé pour le point d’orgue : la commercialisation de la production. Mais pas seulement, car les producteurs ont également besoin de s’équiper pour faire fonctionner leur exploitation.

Technico-commercial en agroéquipement

Le technico-commercial en agroéquipement conseille au quotidien des bienfaits sur les produits qu’il est chargé de vendre : aliment pour animaux, fertilisants, matériel médical, outillage agricole, etc. Il est en lien avec les agriculteurs, les chaînes de production et de distribution ou encore les coopératives. Il conseille et propose des solutions adaptées aux situations de ses clients.

Ce métier nécessite des connaissances techniques en culture ou production animale. Le technico-commercial en agroéquipement a de fortes capacités commerciales et relationnelles, avec une grande mobilité.

Le salaire moyen pour un professionnel expérimenté est de 2 500 € brut par mois.

Chef d’exploitation agricole

Le métier de chef d’exploitation agricole est très varié au quotidien. Ce dernier effectue des travaux physiques sur l’exploitation, et assure la gestion financière et administrative de l’activité. Il est généralement entouré de conseillers dans ses prises de décision. Sa mission est d’améliorer la rentabilité de l’exploitation.

Être chef d’exploitation agricole nécessite d’avoir un goût pour le travail au grand air, des capacités de gestion, un sens du commerce et une habileté manuelle.

La rémunération d’un chef d’exploitation agricole varie en fonction du type et de la taille de l’exploitation. Le salaire peut avoisiner les 3 500 € brut mensuel sur une exploitation de taille moyenne.

Comment devenir agriculteur ?

Pour devenir agriculteur, il est avant tout nécessaire d’aimer travailler au grand air, et ce même avec les intempéries. Les métiers de l’agriculture demandent une adaptabilité constante (aux nouveaux modes de culture ou d’élevage), pour pérenniser l’activité. Ce sont des métiers qui demandent un engagement total, et qui s’effectuent souvent à temps plein (soir et week-end également) pour prendre soin du bétail et des cultures.

Quelles études pour travailler dans l’agriculture ?

Dans les métiers de l’agriculture, il est possible d’accéder à un poste en commençant par un job agricole.

Il est néanmoins conseillé de se former pour évoluer dans la profession. Le CAP / BEP en production agricole est la première étape pour exercer un métier d’ouvrier agricole.

Un Bac Pro Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole (BPREA) ou un Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) sont nécessaires pour devenir chef d’exploitation et assurer cette fonction complexe.

L’obtention de ces diplômes est nécessaire pour obtenir l’éligibilité aux financements de soutien de l’État attribués aux exploitants débutants.

Un secteur qui recrute

Malgré les difficultés du secteur et les résultats des exploitants en baisse, le monde agricole recrute en permanence. Faute de salariés qualifiés, certains postes restent vacants. Sont particulièrement recherchés :

  • Les conducteurs-mécaniciens d’engins agricoles ;
  • Les chefs de culture en horticulture et maraîchage ;
  • Les agents d’élevage porcins et bovins ;
  • Les agents vinicoles et viticoles polyvalents.

Environ 12 % de l’activité agricole est réalisée par des travailleurs saisonniers. L’occasion de découvrir les différents modes de production pour les jeunes travailleurs en formation désireux d’affiner leur projet professionnel.

Nombreux sont les agriculteurs qui débutent en tant que salariés d’exploitation avant de créer ou reprendre leur propre affaire. L’investissement nécessaire pour une installation est très élevé. Des aides de l’État permettent d’aider ces agriculteurs débutants à se lancer dans leur propre exploitation. Un agriculteur, s’il le peut, complète généralement ses revenus grâce au tourisme rural ou la vente directe de ses produits au consommateur.

Vous hésitez à vous lancer dans le secteur ? Aujourd’hui, le défi du secteur agricole est de renouveler les générations. L’agriculture est en constante évolution et recrute de jeunes diplômés. Malgré un contexte économique difficile, il est aujourd’hui encore possible de se lancer dans l’agriculture. Pour cela, la recette du succès repose sur deux critères : être passionné et développer des méthodes de travail innovantes pour pérenniser son activité.

Catégorie : 

Derniers articles "Conseils par métier"

Immobilier en 2023 : 1 industrie majeure et + de 100 métiers

03 Janvier 2023
Vous travaillez dans le secteur de l’immobilier ou vous l’envisagez ? Sachez qu’il existe de nombreux métiers dans cette industrie qui ne se résument pas à celui d’agent immobilier. Le point sur les activités du secteur et un zoom sur l'événement “recrutement” auquel il faudra assister si ce secteur vous intéresse.

Les nouveaux métiers de la Logistique et de la Supply chain

28 Novembre 2022
Spécialiste des filières Logistique, Supply chain, Industrie et fondateur du cabinet de recrutement Amalo, Yann Nabusset nous parle de la façon dont les métiers de ces secteurs ont évolué ces dernières années et quels profils peuvent s’y intéresser. 

Les métiers parfaits quand on aime le contact humain !

30 Septembre 2022
Le contact humain, le lien avec les autres, la pédagogie, les échanges… Tout cela vous parle ? Vous êtes très probablement sociable et empathique. Avoir le sens du contact n’est pas donné à tout le monde et cela peut vous être très utile dans certains secteurs et métiers ! Quelles sont les familles de métiers qui s’offrent à vous ?

Travailler le matin : 5 métiers pour les lève-tôt

21 Septembre 2022
Faites-vous partie de ces professionnels qui n’ont aucune difficulté à se lever le matin de bonne heure ? Cela peut vous aider pour choisir un emploi qui vous correspond ! Si vous êtes du genre à ne jamais avoir de problème de réveil et à déborder d’énergie le matin, voici 5 métiers qui peuvent vous correspondre, pour un début de journée bien rempli.

Comment obtenir une promesse d’embauche en 3 étapes ?

21 Septembre 2022
Vous venez d’apprendre que vous avez obtenu le poste souhaité mais vous n’avez pas encore signé votre contrat de travail ? Vous n’êtes pour l’instant encore que candidat à ce poste ! Il est temps de demander une promesse d’embauche à votre futur employeur. Voici les 3 étapes indispensables pour obtenir votre promesse d’embauche.

Dernières actualités ensoleillées

En 2023, 2/3 des Français envisagent de changer de job : quelles sont leurs raisons ?

11 Janvier 2023
L’année 2023 semble être celle des bonnes résolutions professionnelles ! Notre récente étude, menée avec l’institut YouGov, montre que vous êtes nombreux à envisager une mobilité pour l’année à venir, malgré la conjoncture économique incertaine. Salaires et avantages financiers font d’ailleurs partie des raisons qui vous pousseraient à changer de travail l’an prochain !

Salaires 2023 : quels secteurs obtiendront une augmentation cette année ?

10 Janvier 2023
Notre récente étude menée avec YouGov en décembre 2022 montre que ⅔ des actifs envisagent de changer d’emploi et que le salaire est le critère n°1 qui les pousserait à choisir un nouveau job. Comment obtenir une augmentation en 2023 ? Comment les salaires vont-ils évoluer en 2023 de manière générale ? Le point en chiffres clés.

Emploi & immobilier : le top 10 des villes françaises où il fait bon s’installer !

07 Décembre 2022
Alors, où faut-il envisager d’aller vivre si l’on souhaite évoluer dans une ville attractive, tant sur le plan immobilier que sur les opportunités d’emploi ? Meteojob et Meilleurtaux dévoilent les résultats de leur étude sur l’attractivité des villes françaises… Votre ville en fait-elle partie ?