Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Tout savoir sur les emplois saisonniers
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Tout savoir sur les emplois saisonniers

Tout savoir sur les emplois saisonniers

25 Avril 2022

Les vacances d’été (ou d’hiver) sont le moment idéal pour les jeunes de plus de 16 ans pour occuper un emploi saisonnier. À quel âge peut-on commencer à travailler ? Quels sont les secteurs qui embauchent en travail saisonnier ? Quand postuler ? On vous dit tout. 



Quelles sont les conditions des emplois saisonniers ?


Le job saisonnier est tout autant soumis au droit du travail qu’un travail “classique”. La bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez pas besoin de diplôme pour ce genre d’emploi, du moment que vous êtes motivés et dynamiques. Bien sûr, une connaissance du domaine sera tout de même un plus (savoir skier par exemple donnera un avantage pour travailler en station de ski). 


Travailler dès 16 ans


L’âge minimum requis pour un job d’été est de 16 ans. Jusqu’à 18 ans, une autorisation du représentant légal est nécessaire pour postuler. Un mineur ne peut pas travailler plus de 7 h par jour, ni travailler de nuit, entre 22 h et 6 h du matin.


Quel est le salaire reçu ?


Le salaire se cale sur la grille tarifaire de la convention collective de la société qui emploie. 

  • Pour les 16 ans, il est de 80% du SMIC horaire. 

  • Pour les 17-18 ans, il est de 90% du SMIC.

  • Et pour les personnes majeures, il doit être a minima à hauteur du SMIC (soit 1 554,58 € bruts par mois sur la base de 35 h hebdomadaires).


Durée du contrat


Les contrats saisonniers sont toujours des contrats à durée déterminée (CDD) qui ne peuvent pas être requalifiés en CDI, du fait de leur saisonnalité. Le contrat doit mentionner la durée d’emploi (de 1 mois minimum à 8 mois maximum), le nom du poste occupé et la durée de période d’essai.


Durant la période du contrat, vous avez les mêmes droits (pauses, tickets restaurant, etc.) et devoirs qu’un employé de la société.


Ce type de contrat donne également droit à la prime compensatoire de congés payés, mais pas à la prime de précarité. Comme le contrat saisonnier ouvre droit aux allocations de chômage, l’employeur doit fournir une attestation Pôle Emploi et un solde de tout compte en fin de contrat.



Dans quels secteurs trouver un job saisonnier ? 


Animateur en centre aéré, hôtesse d’accueil, plagiste, saisonnier pour les vendanges ou en station de ski, travail en usine ou en restauration… Les emplois saisonniers sont très divers et concernent des activités qui varient en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs (tourisme, vacances, etc.).


Les secteurs qui proposent le plus de travail saisonnier sont :

  • Le secteur agricole (moissons, cueillette, vendanges),

  • L’industrie agroalimentaire,

  • Le tourisme, l’hôtellerie et la restauration,

  • Les parcs de loisirs et espaces culturels,

  • Les centres de plongée,

  • La logistique,

  • Les commerces des articles de sport et d’équipements de loisirs,

  • Les remontées mécaniques et domaines skiables,

  • Le thermalisme.


Le cas particulier du contrat vendanges : cet emploi saisonnier est l’un des seuls à ne pas pouvoir excéder 1 mois de travail.



Quel est le meilleur moment pour postuler ?


Les emplois saisonniers sont rapidement attribués, d’autant que certains employés reviennent d’une année à l’autre. Ne tardez pas à postuler (et ne comptez pas uniquement sur les désistements de dernière minute) !


  • Pour un job d’été, mieux vaut envoyer son CV dès le mois de janvier pour se positionner rapidement. 

  • Pour un emploi saisonnier d’hiver, commencer la recherche dès septembre (à la fin de la saison d’été, donc).


Cela vous permettra également de faire une recherche de logement sur place suffisamment en avance si vous êtes pris pour le travail.


Cette année, les agriculteurs, l’industrie agro-alimentaire ou encore la logistique recherchent activement des employés saisonniers. Saisissez cette opportunité et consultez nos offres d'emploi !