Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Obtenir une promesse d’embauche en 3 étapes
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Obtenir une promesse d’embauche en 3 étapes

Obtenir une promesse d’embauche en 3 étapes

25 Mai 2016

Vous venez d’apprendre que vous avez obtenu le poste que vous convoitiez. Il est désormais temps de demander une promesse d’embauche à votre futur employeur. Voici les 3 étapes indispensables pour obtenir votre promesse d’embauche.

 

Etape 1 : Comprendre ce qu’est une promesse d’embauche

La promesse d’embauche est souvent proposée lorsqu’une entreprise ne peut pas vous délivrer rapidement votre contrat de travail, ce dernier étant souvent signé à votre arrivée dans l’entreprise.

Il s’agit donc d’un document transmis par votre futur employeur attestant de votre embauche.

 

La promesse d’embauche a une valeur légale en cas de rétraction de votre futur employeur.

En effet, une fois signé, ce document vaut engagement des deux parties. Si vous ou encore votre futur employeur se désengage, la partie lésée devra des indemnités à l’autre partie.

Par exemple, si le recruteur décide de rompre cette promesse d’embauche, cela peut vous ouvrir les mêmes droits qu’en cas de licenciement.

 

Par ailleurs, la promesse d’embauche permet de vous garantir le salaire convenu avec l’employeur. Il ne pourra pas vous proposer un salaire inférieur lors de la signature de votre contrat de travail. Et si vous êtes en poste, cette promesse d’embauche vous permet de démissionner en toute quiétude.

 

Etape 2 : Comment demander une promesse d’embauche ?

N’ayez crainte, il est d’usage de demander une promesse d’embauche. Couramment, votre futur employeur vous la proposera de lui-même. Si ce n’est pas le cas, demandez simplement au recruteur s’il est possible de convenir d’une promesse d’embauche écrite.

 

Votre futur employeur refuse ? Ne vous braquez pas. Demandez-lui ce qui le bloque : s’il évoque le manque de temps pour vous envoyer une lettre, proposez des alternatives : email, fax, etc.

Signifiez-lui simplement que vous seriez ravi de rejoindre sa société et que vous souhaiteriez que cela se passe dans des conditions de confiance mutuelle.

Il est extrêmement rare que les recruteurs refusent. Si c'est toujours le cas, méfiez-vous : il peut s’agir d’un recruteur qui doute encore de votre embauche et qui essaie de gagner du temps.

 

Trouvez les offres d'emploi adaptées à votre profil

Etape 3 : valider les éléments de la promesse d’embauche

Une promesse d’embauche doit impérativement mentionner vos nom et prénom, votre date d’arrivée, le poste que vous occuperez et votre futur salaire. Des informations complémentaires peuvent également y être inscrites telles que le temps de travail, le lieu de travail, le type de contrat, les missions, etc.

Si vous êtes déjà en poste et que vous devez donner votre démission, convenez avec votre futur employeur de mentionner une date de début de contrat qui tiendra compte de votre préavis. Même si vous pensez pouvoir réduire ce dernier, préférez une date de début de contrat au plus tard, quitte à anticiper votre arrivée par la suite.

Vérifiez également que la personne qui vous délivre la promesse d’embauche y est habilitée. Par exemple, dans une grande entreprise, les opérationnels y sont rarement autorisés. Les ressources humaines et la direction sont alors les seuls services pouvant délivrer et signer une promesse d’embauche.

Enfin, examinez le document : il se peut que le recruteur y inscrive des clauses conditionnelles :

- de votre fait :  libération préalable d’une clause de non-concurrence, l‘obtention de votre permis de conduire sous un délai défini, etc.

- du fait de votre future entreprise : l’obtention d’un marché, l’ouverture de bureaux, etc.

 

Si ces clauses conditionnelles ne se réalisent pas, la promesse d’embauche deviendra caduque.

Vous avez enfin obtenu votre promesse d’embauche signée par votre employeur ?  Il se peut que vous deviez également la signer et la retourner dans un délai précis pour la valider.
Restez toujours vigilant sur votre promesse d’embauche et n’hésitez pas à la demander à votre futur employeur. Cela vous permettra de préparer votre arrivée sereinement. Et une fois toutes ces étapes passées avec brio, vous pourrez vous projeter en toute tranquillité dans votre futur poste.