Les actualités de l'emploi sur Meteojob - Télétravail : votre employeur vous espionne-t-il ?
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

Télétravail : votre employeur vous espionne-t-il ?

Télétravail : votre employeur vous espionne-t-il ?

04 Janvier 2022

Avec la pandémie, le télétravail s’est imposé pour les métiers qui peuvent se faire à distance. Mais saviez-vous que 45% des salariés en télétravail sont surveillés par leur patron


Quelles sont les techniques des entreprises pour vous surveiller à domicile et s’assurer de votre assiduité ? Météojob fait le point sur 4 outils de contrôle à distance, dont l’usage est heureusement réglementé en France !



  1. Le contrôle de votre temps de connexion


Selon une étude VMware réalisée durant l’été 2021 auprès de 7600 dirigeants et responsables RH et Informatique, « 63% des entreprises françaises prévoient ou ont déjà adopté des outils dans le but de renforcer la supervision de leurs employés en situation de télétravail. » Parmi ces outils, la surveillance de votre temps passé sur l’écran, via un logiciel installé sur l’ordinateur du travail qui prend en compte vos heures de connexion et déconnexion, les heures de travail, les heures supplémentaires, etc. C’est une sorte d’équivalent de la pointeuse que vous pouvez trouver dans certaines entreprises, et qui est totalement légal.



  1. Surveiller vos emails 


37% des entreprises surveillent déjà les mails de leurs employés, mais aussi parfois la messagerie instantanée, l’utilisation des réseaux sociaux et les logiciels de visioconférence (enquête GetApp). 78% des employés sont tout de même informés au préalable de leurs droits en matière de surveillance (44% très précisément, et 34% de façon peu détaillée) ! Mais même en étant au courant, 59% des salariés préféreraient nettement ne plus être surveillés si on leur en laissait l’occasion, trouvant la pratique infantilisante et stressante.


 

  1. Espionner votre historique de navigation internet


C’est la solution choisie par 36% des entreprises pour vérifier que vous faites bien le travail demandé, et que vous ne traînez pas sur les réseaux sociaux ou à mater des films sur Netflix ! Toute l’activité sur l’ordinateur peut être traquée : suivi du temps, historique du navigateur, mouvements de la souris, enregistrement des frappes au clavier… Certains logiciels prennent même des captures d’écran de l’ordinateur du salarié toutes les 10 minutes. Des pratiques dont l’employé doit être impérativement prévenu mais qui permettent également de garantir une utilisation correcte et sécurisée des outils de l’entreprise.



  1. Utiliser la vidéo surveillance


Aux États-Unis, le flicage va encore plus loin : 25% des sociétés ont opté pour la surveillance via webcam ! La citation “Big brother is watching you” trouve ici tout son sens ! 


Le cadre règlementaire à respecter

Quelle que soit la méthode utilisée, l’employeur doit préalablement informer ses employés de la finalité des moyens mis en place et effectuer une déclaration auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Si ce n’est pas le cas, l’utilisation d’outil de surveillance est considérée comme illicite. 


Néanmoins, 44% des employés surveillés affirment que cela ne les dérange pas. Pour eux, cela permet de créer un climat de confiance avec l’employeur et prouve sans ambiguïté la charge de travail et les heures travaillées. Certains considèrent également que cela les motive à se dépasser.