Les actualités de l'emploi sur Meteojob - 5 manières de gérer un conflit avec un collaborateur
Votre compte
Navigation
Rechercher un emploi

5 manières de gérer un conflit avec un collaborateur

5 manières de gérer un conflit avec un collaborateur

04 Décembre 2018
La vie professionnelle n’est pas faite que d’entente cordiale. La cohabitation au quotidien avec des personnes que nous n’avons pas choisies peut mener à des conflits. Si leur apparition est normale, il ne faut pas pour autant les laisser dégénérer et devenir des freins pour l’entreprise ou des obstacles à votre épanouissement personnel. Voici les principaux leviers pour les désamorcer.

1. Revenir aux origines du conflit

La solution au conflit dépendra de son origine, qu’il faut dans un premier temps identifier. La psychologie du travail distingue trois types de conflits entre collaborateurs :
le conflit d’intérêt,
le malentendu,
le conflit de personnalité.

Si le conflit qui vous oppose à un autre collaborateur porte sur un événement précis, demandez-vous d’abord s’il peut s’agir d’un malentendu. S’il trouve son origine dans une opposition liée à vos fonctions respectives, peut-être s’agit-il d’un conflit d’intérêt. Si vous ne trouvez pas d’explication rationnelle à la naissance de ce conflit, c’est certainement un problème de personnalité.

2. Agir le plus tôt possible

S’il dure, un conflit professionnel peut s’aggraver et détériorer l’environnement de travail. Il faut donc agir rapidement et désamorcer les conflits dès leur naissance. Un conflit détecté suffisamment tôt peut être réglé par un simple mail de clarification ou d’excuses. Ensuite, cela devient plus compliqué !

3. Organiser une rencontre

Le meilleur moyen de régler un conflit est, bien sûr, la communication. Il peut être difficile de faire le premier pas et de solliciter une rencontre à ce sujet. Pourtant, en cas de réussite, vous vous féliciterez d’avoir pris cette initiative et votre collègue vous en sera probablement reconnaissant. Le lieu de la rencontre doit être neutre et, si possible, chaleureux, pour favoriser la convivialité.

4. Admettre vos torts

Pour qu’une conciliation aboutisse, il faut que chacun admette une part de tort dans l’échec de la relation de travail. Pour faciliter cette démarche chez votre collaborateur, il vous faudra montrer l’exemple et reconnaître vos torts dans dans la situation.

5. Contacter un responsable des ressources humaines

Si, malgré vos efforts, le conflit ne s’apaise pas voire s’envenime, il est temps de faire appel à un tiers. Plutôt que d’impliquer un autre collaborateur et de donner une plus vaste ampleur au conflit, il vaut mieux se tourner vers quelqu’un qui a été formé pour faire face à ce type de situation : le responsable des ressources humaines. Il fera office de médiateur, arbitrera les torts de chacun et cherchera une solution pour faire cesser le conflit : modification d’un processus de travail, compromis ou sanction si une faute est avérée.